Doux envol de la paix à Orléans

En ces temps de tumulte, Mifa Mosa, l’illustrateur de noms de rues orléanaises qu’il pare de délicates mosaïques, a de nouveau apposé son joli coup de patte impasse Sainte Colombe, petit bout de voie entre rue de Bourgogne, rue des Gobelets et rue Pothier. Nous sommes ici à deux pas de la cathédrale Sainte-Croix, et du siège de l’Orchestre Symphonique d’Orléans.  Doit-on y voir un hommage à  Monsieur de Sainte -Colombe, violiste du XVIIe siècle, personnage interprété par Jean-Pierre Marielle dans le film d’Alain Corneau adapté de l’oeuvre de Pascal Quignard,  “Tous les matins du monde” ? Peut-être ou pas. Reste que cette nouvelle mosaïque tombe à point d’orgue nommé .
 
JDB.

 

Afficher les commentaires