PS Orléans: la fumée rose attendue jeudi soir!

IMG_7780Dans un mouchoir: c’est ainsi que devrait se terminer le scrutin interne aux trois sections orléanaises du Parti socialiste qui désignera le chef de file de la liste pour les élections municipales de 2014. Une chose est à peu près sûre: la fumée rose devrait sortir du saint des saints, le siège de la fédération du PS boulevard Alexandre Martin, jeudi vers 22h 30-23h. On saura alors qui de Corinne Leveleux-Teixeira ou de Michel Brard conduira la liste. Le coup d’envoi de la campagne électorale pour le fauteuil de maire d’Orléans, sera alors d’ores et déjà donné.

Sans mépriser le troisième concurrent, Bernard Arlot, dont la candidature a été baptisée de “témoignage”, il est plus que probable qu’il n’y aura pas de second tour. Même si un vote est prévu le lendemain au cas où le candidat ou la candidate arrivé (e) en tête n’aurait pas atteint 50% des suffrages exprimés, plus une voix.

Pour l’élection de ce “pape orléanais”, le scrutin aura lieu de 17h à 22h dans les trois bureaux et rassemblera un corps électoral de 300 “cardinaux-adhérents” à jour de leur cotisation. Le “berger” élu par les militants conduira ensuite le troupeau des ouailles socialistes jusqu’à la grand messe des municipales, afin de déloger le “diable” Grouard de son trône.

 

300 adhérents pour un champion

Les deux candidats avec Valérie Corre, Harlem Désir et Olivier Frézot.

Les deux candidats avec Valérie Corre, Harlem Désir et Olivier Frézot.

Vingt quatre heures avant le scrutin, les deux prétendants estiment chacun être en tête.  Selon les uns, Corinne Leveleux-Teixeira serait devant avec, entre 25 à 32 voix d’avance. Selon les autres, Michel Brard pointerait dans la dernière ligne droite avec quinze suffrages d’avance… Quant au troisième, Bernard Arlot il n’est crédité que de trois ou quatre voix. “Mais”, modère un militant, ” rien ne dit que certains, agacés par le ton de la campagne, ne votent pas blanc ou  Bernard Arlot par dépit”. Pourtant, Olivier Frézot, le secrétaire départemental, n’envisage pas un second tour puisqu’il a organisé une conférence de presse jeudi à 23h.

Il est temps que les choses se dénouent et que les 300 adhérents désignent leur champion. En effet, contrairement à la version officielle, le climat s’est tendu durant cette campagne interne et au fur et à mesure des trois débats qui l’ont jalonnée. Deux  “couacs” sont venus envenimer des rapports déjà difficiles entre les deux camps, alors que la campagne aurait du rester à huis clos: l’interview donnée par Michel Brard au journal gratuit l’Hebdo et la prise de position en faveur de Michel Brard annoncée par Baptiste Chapuis dans Magcentre.fr.

Le soutien nuancé de Jean-Pierre Sueur à Michel  Brard

 

Bernard Arlot, le troisième candidat.

Bernard Arlot, le troisième candidat.

En interne, les escarmouches ont fait rage aussi sur les prises de positions des soutiens affichés: dans ses derniers documents de campagne, Michel Brard a annoncé cent soutiens mais ses concurrents font remarquer qu’une trentaine ne sont pas à jour de leur cotisation. Quant au “soutien” de Jean-Pierre Sueur qui n’est pas une surprise mais une confirmation, il apparaît dans ce même document de campagne, tout en bas et tout en nuance. Sans employer à aucun moment le mot “soutien”. Le Président de la Commission des lois du Sénat avait annoncé à la presse qu’il prendrait position “en temps voulu”.  En fin politique, l’ancien maire d’Orléans n’a pas au final dévoilé publiquement sa position. Ce qui lui permettra une fois le (la) vainqueur connu, d’être à ses côtés durant la campagne des municipales…

IMG_7820Quant à Corinne Leveleux-Teixeira, elle n’a pas hésité à publier une photo avec Najat Vallaud-Belkacem, la ministre des droits de la femme et porte-parole du gouvernement. De plus, outre les soutiens déjà connus de Valérie Corre (députée), Marie-Madeleine Mialot et Carole Canette (vice-présidentes de la Région), Jean-Pierre Delport (ancien adjoint de Jean-Pierre Sueur) et Christophe Lavialle (1er Adjoint à Saint-Jean-de-Braye), un ponte de Solférino, Oliver Faure (ancien de la Fédération du Loiret), député de Seine-et-Marne et secrétaire national à la communication du PS, qui a travaillé avec Jean-Marc Ayrault, affiche son choix en faveur de la candidate. Il l’a fait savoir sur facebook avec un affichage sans ambiguïté, ce qui a eu le don d’agacer du côté de Michel Brard.

Faute de primaire citoyenne, pour éviter les fuites et les bavures, il aurait fallu sans doute confiner les 300 “cardinaux” du Parti socialiste en conclave durant deux mois. Et encore…Toujours est-il que la fumée rose est attendue pour jeudi soir. Et les socialistes orléanais pourront s’écrier enfin: “habemus candidatam”.

Christian Bidault

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.