Election à la présidence de l’UDI du Loiret: entre Vilain et Montillot des différences radicales

IMG_4298

Florent Montillot aux fêtes johanniques.

Florent Montillot est ambitieux. Cela n’aura échappé à personne. Dans les Hauts-de-Seine il était allé au clash contre son ancien mentor, le “parrain” du département, Charles Pasqua. Parachuté dans le Loiret, l’ancien commando de l’armée de l’air a continué de jouer les va-t-en-guerre contre ses alliés.

D’abord contre Jean-Louis Bernard (Radical valoisien) puis contre Charles-Eric Lemaignen (UMP) sur la sixième circonscription aux dernières législatives. Ira t-il jusqu’à faire une liste indépendante aux municipales “contre” ou à côté de Serge Grouard? Afin de mieux négocier les places en vue d’une fusion au second tour? 

Le destin national dont Florent Montillot est persuadé d’être investi et qui l’incline à chaque fois vers une dissidence, passe t-il aussi par les municipales?

Une étape décisive

En tout état de cause, vendredi prochain, se jouera une étape déterminante pour l’adjoint à la Sécurité publique d’Orléans, viré de l’UMP et “récupéré” par Jean-Louis Borloo, secrétaire général adjoint à l’UDI national. Ce jour là se joue l’élection du secrétaire départemental. Deux candidats en lice, Pascal Vilain, le président du Parti radical (centre droit) et Florent Montillot (ex-Nouveau centre). Florent Montillot qui ne doute de rien, veut faire de l’UDI, le premier parti du Loiret.

Comme il a été désigné “coordinateur” de l’UDI (Union des démocrates indépendants) à l’organisation des élections, le camp adverse laisse entendre que sur les 400 adhérents à jour de cotisation, nombreux seraient les primo-adhérents recrutés parmi les amis de Florent Montillot. 

Pascal Vilain, le président du Parti radical.

Pascal Vilain, le président du Parti radical.

Des étudiants de l’UNI (proches de l’UMP et même encore plus à droite) auraient également grossi les rangs du camp de l’adjoint au maire d’Orléans. Pascal Vilain se plaint ainsi de n’avoir découvert la liste des adhérents de son parti qu’il y a seulement quinze jours. “Alors que Florent Montillot en disposait depuis le mois de mars”. Alors, effet de manche de l’avocat ou réelle déséquilibre dans le traitement des deux candidats? Serait-ce à l’échelon du Loiret et à l’UDI, une réédition du duel  UMP Copé-Fillon avec l’un des candidats qui tient le manche durant la campagne?

Avec la Saône-et-Loire, le Loiret est le seul département où deux listes de l’UDI se présentent chacun derrière leur chef de file à l’élection du Conseil départemental et à celle du Conseil national. Les deux scrutins se joueront à la proportionnelle.

Le “candidat” de Serge Grouard

Ailleurs, les coordinateurs désignés par Jean-Louis Borloo et la direction nationale font l’unanimité et seront reconduits comme présidents. Pour Pascal Vilain, “Florent Montillot est le candidat de Serge Grouard…Il ne représente qu’une force d’appoint à l’UMP”. La liste Montillot comprend en effet la plupart des “centristes” de Serge Grouard, Martine Grivot,  Jean-Pierre  Gabelle, Alexandrine Leclerc, Catherine Mauroy…Avec de surcroît, un numéro deux sur la liste qui est Olivetain et “sous influence” du maire UMP d’Olivet, Hugues Saury, appelé à jouer un rôle majeur, à la succession d’Eric Doligé, tant au conseil général qu’à l’UMP. 

IMG_4195

Serge Grouard, est concerné de très près par l’élection à l’UDI.

Derrière Pascal Vilain se sont rassemblés la quasi totalité des membres du Parti radical et du Nouveau centre, alors que dans l’autre camp on trouve ceux du CNI (Centre national des indépendants), un micro-parti très marqué à droite, dont on se demande d’ailleurs ce qu’il fait dans un regroupement centriste comme l’UDI, et le Parti libéral démocrate d’Arnaud Dassier. 

“Quoi qu’il arrive notre ligne sera présente à l’UDI” estime Pascal Vilain qui veut “faire vivre la démocratie à l’UDI”. Sur ce plan au moins, c’est déjà une réussite.

Christian Bidault

———————————————————————————————–

Les deux listes en présence sont « L’UDI c’est ici »  de Pascal Vilain, et « Tous unis pour l’UDI dans le Loiret » pour Florent Montillot. Le scrutin, surveillé par les deux camps, aura lieu salle Yves Montand à Orléans, vendredi de 18 à 20h.

——————————————————–

 

 

 

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Les commentaires pour cet article sont clos.