L’au revoir d’Alain Vallarsa au Grand Unisson.

A partir de vendredi, c’est le Grand Unisson à Saint Jean de la Ruelle, le 23 ème du nom…

 

photo Jean François Grossin

photo Jean François Grossin

Retour sur l’histoire de ce festival pas comme les autres avec Alain Vallarsa, son créateur et programmateur, qui prend sa retraite unissonique cette année.
Alain Vallarsa, musicien compositeur saxophoniste, après avoir bourlingué entre Annecy, le Brésil et les studios de Radio France et France Inter, travaillé pour les studios de cinéma Telcipro, posa un jour de 1985 son sax à Saint Jean de la Ruelle.

Alain raconte :” Quand je suis arrivé à Saint Jean de la Ruelle, ce qui m’a séduit c’était l’envie de vie musicale associative et quand j’ai créé “Musique Fusion” j’ai tout de suite reçu le soutien de la ville pour développer une multitude d’activités artistiques : monter le premier studio d’enregistrement associatif en région, fédérer des associations sur des projets communs, organiser des concerts etc… C’est ce foisonnement musical qui nous a donné envie de monter un festival qui donnerait l’occasion aux musiciens locaux de se produire. L’idée était de faire ça une semaine avant la fête de la musique pour avoir le maximum de public…

grand unisson 4On a démarré sur un parking derrière le stade, on était content il y avait quatre cent spectateurs !
Et puis au fil des années, le festival s’est ouvert à une programmation
 world music, et le public a grossi, ce qui était vraiment super, c’est que le public nous a suivi sur une programmation qui n’était pas forcément la variété promue par les médias et la télé.
Le Grand Unisson est toujours resté une fête populaire multicolore, où tous les
 habitants et tous les musiciens sont invités, c’est du reste pour cela que c’est un festival gratuit (c’est notre Woodstock à nous…) ! Le grand U n’est pas un festival “carnet de chèques”, c’est vraiment le fruit de la mobilisation des musiciens, des bénévoles des services municipaux de la municipalité autour de la musique, de toutes les musiques.

C’est, je crois, ce qui donne cette ambiance particulière du Grand Unisson où la proximité des musiciens, et le live reste la règle, créant des vrais moments de bonheur autour de la musique.

Grand unisson 2L’aventure du Grand Unisson me laissera des souvenirs inoubliables: Yuri Buenaventura apprenant avant ses balances à danser la salsa aux enfants de l’école de danse, Gérald 
de Palmas au milieu d’une marée humaine et essayant de rejoindre la
 scène, Paco Séry boeuffant avec les jeunes talents, Carole Frédéricks pendant plus de deux heures sous un soleil de plomb, signant des autographes aux enfants des quartiers, Tryo, Superbus et encore et encore…
Que tous les acteurs de cette grande fête musicale et vous super public solidaire et multicolore soient ici remerciés !”

Et souhaitons longue vie au Grand U !

 

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail