Orléans: la politique de la passerelle

Les

Les militants socialistes sur le pont pour “vendre” la passerelle samedi.

Les ponts avaient été (provisoirement) coupés entre les deux candidats à la primaire socialiste pour les élections municipales. En coulisse, Jean-Pierre Sueur tente de jeter une passerelle entre les deux camps, entre Corinne Leveleux-Teixeira et Michel Brard, afin de réussir (et de réunir) le ticket gagnant pour mars.

En attendant, que fait la tête de liste? Elle sonde les Orléanais venus par milliers sur les bord de Loire lors du Festival, samedi et dimanche. Une enquête express avec questionnaire centré sur l’aménagement des quais de Loire.

Que faudrait-il faire selon vous? “Réaliser un parc paysager à l’ïle Arrault” ont demandé les membres de l’équipes de campagne socialiste aux Orléanais: “installer un parcours nature et santé sur les berges“, “créer une piscine ouverte en bord de Loire”...Le temps que les consultés glissent leur bulletin dans l’urne, et hop Corinne Leveleux-Teixeira et ses amis de sortir leur passerelle “une ambition pour Orléans”, une passerelle “pour relier vos quartiers, pour retrouver une nature en coeur de ville…“. Entre Orléans nord en plein centre ville et le sud, à hauteur de St Marceau. 

Le serpent de Loire

Une passerelle à la hauteur de la place de la Bascule et des Tourelles.

Une passerelle à la hauteur de la place de la Bascule et des Tourelles.

La passerelle..la passerelle…? Bon dieu mais c’est bien sûr, c’était au programme justement de Jean-Pierre Sueur, lorsqu’il a brigué (sans succès) un troisième mandat en 2001. Ce projet de passerelle repris par Corinne Leveleux-Teixeira aurait-il aussi, docteur, des ressorts inconscients de pont entre les générations, serait-ce le déclic qui va faire se rejoindre les deux rives du PS? Est-ce un signe lancé par la candidate pour effacer les courants contraires? Tout se recoupe. Cette passerelle c’est même un viaduc entre élections municipales, de 2001 à 2014! presque un pont de l’Europe, la fierté de Jean-Pierre Sueur!

Solution …Radicale, une télécabine!

Un-passerelle-a-Orleans-c-est-naturel-1024x720En tous cas, ceux qui commençaient à se lasser des polémiques sur l’Arena et la rue des Carmes, peuvent se réjouir, tel un serpent de Loire, voici la passerelle qui resurgit du passé. D’ailleurs, cette proposition a déjà fait réagir au centre-droit: Pascal Vilain (le président du Parti radical) en revendique la paternité, mais estime le projet dépassé. Alors que pendant ce temps-là, municipales obligent,, Jean-Louis Borloo et François Bayrou tentent de jeter une passerelle entre l’UDI et le Modem.

Désormais la compatibilité d’un tel projet avec ces impératifs catégoriques me paraît douteuse, d’autant que la Loire est classée Patrimoine Mondial de l’UNESCO … A cet égard, faciliter la circulation des promeneurs sur les duits ne serait assurément pas une bonne chose, sachant que ces derniers sont un refuge de biodiversité essentiel, au cœur de l’agglomération, ou vivent de nombreuses espèces d’oiseaux (migrateurs, hérons etc.)…” estime Pascal Vilain. 

Et il propose une …télécabine de la place de Loire à la place de la bascule! Une solution qu’il estime plus “éco-compatible”. Et Pascal Vilain en propose même une autre, entre le quai du Roi et l’île Charlemagne. 

Décidément, cette campagne des municipales s’annonce jubilatoire.

Ch.B

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Les commentaires pour cet article sont clos.