Marion Maréchal-Le Pen insultée par un socialiste dunois, proteste auprès d’Harlem Désir

Bourdeau

Le débat politique progresse: Jean Bourdeau, assistant parlementaire du sénateur socialiste Jean-Pierre Michel, a cru bon d’insulter la députée du Front national, Marion Maréchal-Le Pen sur Twitter. Jean Bourdeau, originaire de Châteaudun (Eure-et-Loir), qui s’est d’ailleurs présenté à la primaire du PS dans cette ville et qui l’a perdue, a traité la nièce de Jean-Marie Le Pen de “conne”. Il s’inspirait, semble t-il, de Guy Bedos qui s’en était pris par l’insulte également à Nadine Morano (UMP).  L’humoriste vient d’ailleurs de s’excuser de ce dérapage, ce qui est tout à son honneur.

Quant à la députée du Vaucluse, elle a adressé au Premier secrétaire du PS, Harlem Désir une lettre ouverte. Elle y évoque “la condition féminine”, la lutte contre la misogynie et elle évoque les réprimandes à l’encontre du député UMP qui avait singé par des caquetages une homologue d’EELV durant une intervention à l’Assemblée.

                                                                         Des méthodes indignes de la gauche

Marion Maréchal-Le-Pen à Orléans.

Marion Maréchal-Le-Pen à Orléans.

Récemment Jean Bourdeau, décrit au Sénat comme “jeune et impulsif” déclarait à Magcentre qu’il réprouvait « les méthodes employées », qu’il réfute « l’idée de faire de la politique pour se dessiner une carrière » et qu’il souhaite qu’ « enfin son parti mette un terme à ces méthodes qui ne correspondent pas à l’idée qu’il se fait de la gauche ».

Pas de confusion, il n’évoquait pas là ses déclarations sur Twitter mais les méthodes de son adversaires socialiste élu contre lui par les militants comme tête de liste à Châteaudun…!

Quoi qu’on pense des positions politiques de Marion Maréchal-Le-Pen, cet incident montre que les réseaux dits “sociaux” sont devenus -aussi- les poubelles de notre démocratie, faute de cadre légal. Des réseaux socio-crados en somme.

C.T

 

 

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Comments are closed.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail