Mineurs isolés du Loiret: les associations indignées

Après la décision du conseil général du Loiret qui « met fin à tout nouvel accueil des jeunes isolés étrangers par le service d’Aide sociale à l’Enfance”, le Collectif de soutien aux jeunes mineurs isolés du Loiret (soutenu par EELV, le  PC, NPA, MJCF, PG45) s’indigne de de “l’utilisation d’un public fragile à des fins politiciennes” et estime que la décision d’Eric Doligé est une “provocation”.

L’association estime que “la pénurie des dispositifs d’accueil ne peut en aucun cas amener à opposer jeunes français et jeunes étrangers. Ce qui doit primer avant tout c’est la protection due à ces jeunes, quelle que soit leur origine”, et demande l’abrogation de l’arrêté du 17 octobre.

Ces enfants sont abrités dans des structures baptisées des MECS (Maisons d’enfants à caractère social) comme la Maison de l’enfance à Orléans, l’Institut Serenne, et dans d’autres structures comme à Amilly près de Montargis et Saint-Jean-le-Blanc.

Rappelons que les autres départements ayant pris le même arrêté que le Loiret sont la Côte d’Or, l’Aveyron, la Moselle, l’Eure-et-Loir et la Meurthe-et-Moselle.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail