Karine Berger (PS) : “les entreprises françaises sont plus innovantes que les allemandes “

cropped-photo-vote

Karine Berger, au centre, à l’Assemblée nationale.

Deux députés socialistes, Karine Berger( Hautes-Alpes) et Valérie Rabault (Tarn-et-Garonne) le démontrent dans un livre revigorant . Elles y affirment aussi que la France a déjà lancé sa contre-attaque dans la mondialisation.

 Avant d’entrer en politique, Karine Berger a occupé différents postes de macroéconomiste au ministère de l’Economie et des Finances puis dans un groupe international dont elle a dirigé le marketing mondial. Valérie Rabault a géré jusqu’en 2011 les grands risques du marché dans une banque d’investissement.

La France contre-attaque

Leur livre, « La France contre-attaque » (Odile Jacob) va à contre courant du discours ambiant et de la morosité quotidienne des Français qui confine au masochisme. Les deux députées en avez plus qu’assez d’entendre célébrer le modèle allemand et décrier l’industrie à la française. « Les Français méconnaissent les entreprises extraordinairement productives de notre pays qui réussissent dans la bataille économique mondiale. La France a développé une marque de fabrique particulière qui repose sur ses ingénieurs. Le monde entier nous reconnaît cet atout », écrivent-elles. En donnant de multiples exemples, elles démontrent que « des myriades de PME en région sont la sève de l’innovation et de la productivité dans notre pays ». Elles ne sont pas les seules à établir ce constat. Une étude de Reuters qui s’intéresse au devenir des brevets et donc à leur valeur : « La France est le troisième pays le plus innovant au monde en 2011 et 2012 derrière les Etats-Unis et le Japon. La France génère 13% de l’innovation mondiale quand l’Allemagne n’en crée que 1% ».

Résolument optimistes

bergerLes deux députées citent aussi la base Bach alimentée par la Banque centrale européenne. Celle-ci compare les retours d’investissement pour les entreprises dans différents pays, c’est-à-dire la marge par rapport au capital engagé. « Les chiffres sont les mêmes pour la France et l’Allemagne qui sont donc totalement comparables en terme de rentabilité de leurs entreprises et d’investissements », écrivent-elles.

Résolument optimistes, ces deux spécialistes reconnaissent que si la France est sur la bonne voie, elle n’est pas sortie d’affaire, « elle peut encore tomber dans un capitalisme financier, incarné par un certain nombre d’entreprises du CAC 40 avec une approche court-termiste ». Cela reviendrait à abandonner notre talent d’innovation pour tomber dans la rente. Aussi, encouragent-elles le pays à se prendre par la main car il dispose de tous les instruments pour réussir dans la jungle mondialisée.

F.C.

« La France contre-attaque . Ces entreprises qui inventent le millénaire»

Karine Berger, Valérie Rabault

(Odile Jacob), 240 pages, 21,90 euros

 

 






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail