Fagor: les salariés reçus à Bercy demandent l’aide de l’Etat

fagorQue va faire le gouvernement dans le dossier Fagor? Pour l’instant il écoute. Lundi matin, avant que l’intersyndical ne soit reçue à Bercy, un ouvrier de la CGT suggérait même sur une radio une nationalisation de Brandt France, dans le temps un des fleurons de l’électroménager de l’hexagone.

La filiale française du groupe espagnol Fagor – 5e fabricant d’électroménager européen et dont une des usines les plus performantes est en chômage technique à Saint-Jean-de-la-Ruelle, près d’Orléans, est plombée par les dettes : 250 millions d’euros, selon les syndicats. Un comité central d’entreprise (CCE) extraordinaire doit se tenir mercredi 6 novembre au siège de FagorBrandt, à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine). Certains syndicats redoutent la cessation de paiement. Quatre des cinq sites français qui emploient 1 870 personnes, sont à l’arrêt : les fournisseurs ne sont plus payés. La filiale polonaise du groupe a déjà déposé le bilan. 

“Nous avons des commandes à honorer”

Une déléguée CFTC de Saint-Jean-de-la-Ruelle expliquait à la sortie de cette réunion à Bercy: “Nous avons rencontré des représentants du cabinet des ministres du redressement productif et du travail, ils nous ont écouté très attentivement. Nous leur avons demandé de s’engager pour permettre le redémarrage des usines, car nous avons des commandes à honorer. Mais ils ne nous ont donné aucune assurance, même s’ils disent que tout sera mis en oeuvre pour empêcher la fermeture des sites. Ils attendent de connaître l’issue de la réunion du comité central d’entreprise du 6 novembre”.

fagor2Des représentants CGT, CFDT, CFTC, CFE-CGC et FO se sont entretenus pendant près de deux heures avec des membres des cabinets du ministère du Redressement productif (Arnaud Montebourg) et du ministère du Travail (Michel Sapin). Jeudi, une réunion aura lieu avec les élus des départements concernés, Loiret, Loir-et-Cher, Vendée.

Les syndicats ont demandé une aide de l’Etat pour le redémarrage de l’outil industriel. Pour l’instant, celui-ci n’a pas voulu s’engager avant le comité central d’entreprise de mercredi et les orientations qu’annoncera la direction.

 

 






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail