Trois départements, dont le Loiret, font la chasse au gaspi grâce à une centrale d’achat

IMG_4238

Albéric de Montgolfier (Eure -et-et-Loir), Eric Doligé (Loiret) et Maurice Leroy(Loir-et-Cher) ont créé une centrale d’achat commune.

Ils ne sont pas encore prêts à n’utiliser qu’une voiture de fonction pour trois présidents. Ni à partager leurs indemnités mais le trio de présidents de départements du nord de la région Centre, a lancé hier une centrale d’achat unique en France. Pour faire des économies grâce à des achats groupés. Avec dans quelques années des économies d’échelle substantielles à la clé. On peut se demander d’ailleurs pourquoi ils ne l’ont pas fait plutôt. Au temps des vaches grasses. Ce dispositif a été présenté hier à Orléans au conseil général, devant des élus, des directeurs généraux des services, représentant en tout 77 communes dont pour le Loiret celles d’Orléans, Saint-Jean-de-la-Ruelle, Saint-Jean-le-Blanc, Sougy, Neuville-aux-Bois…Toutes collectivités qui pourront adhérer par la suite au GIE (Groupement d’intérêt économique).

300 millions chaque année

 Ils l’avaient annoncé en juin, ils le concrétisent en novembre!: vendredi à Orléans, les trois présidents des conseils généraux du Loir-et-Cher, d’Eure et Loir et du Loiret ont porté sur les fonts baptismaux la

Des économies sur les carburants par exemple.

Des économies sur les carburants par exemple.

première centrale d’achats publics interdépartementale de France, devant de nombreux élus et responsables administratifs. Objectif, faire des économies, à l’heure où l’argent se faire rare pour les collectivités. Sur les quelque 300 millions d’achat que réalisent chaque année les trois départements, le gain pourrait être de l’ordre de 5 % la première année, puis de 10 à 15 % en vitesse de croisière. Jusqu’à présent, nous étions riches. Là, nous devons être plus intelligents et faire mieux avec moins», explique Maurice Leroy, patron de l’exécutif départemental du Loir-et-Cher.

                                                                                        Un groupement d’intérêt public

Cette centrale d’achat, baptisée Approlys, prendra la forme d’un groupement d’intérêt public (GIE) qui sera opérationnel à la fin du premier semestre 2014. Dans un premier temps, la mutualisation portera par exemple sur les fluides (le fioul en particulier), les granulats et les sels de déneigement, les fournitures de bureau, les produits d’entretien, l’informatique, la restauration collective, les produits alimentaires… Les collectivités pourraient ainsi réaliser des économies allant de 12 centimes par ramette de papier jusqu’à 1.500 euros par véhicule. Rien que sur le parc automobile du Loir-et-Cher, l’économie pourrait être de 17%.

En plus des trois départements, le GIE sera ouvert à toutes les autres collectivités, y compris au-delà du périmètre de la région Centre, moyennant une cotisation de l’ordre de 100 euros. L’Indre et le Cher se sont déjà montrés «intéressés», selon le président du conseil général du Loiret, l’Indre-et-Loire suit également les choses de près, et le Conseil régional pourrait lui aussi adhérer. Et cette initiative, qui avait “essuyé quelques sarcasmes à ses débuts”, pourrait aussi faire école, ajoute Maurice Leroy. ” Aujourd’hui, d’autres départements,comme le Nord et le Pas de Calais contactent nos services pour s’inspirer de notre exemple”

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail