It’s raining men…tous au musée d’Orsay !

 

Hippolyte Flandrin, jeune assis au bord de la plage.

Hippolyte Flandrin, jeune assis au bord de la plage.

 Qu’elle amuse, réjouisse, intrigue ou choque, l’exposition Masculin/Masculin, le nu masculin de 1800 à nos jours, du musée d’Orsay est sur toutes les lèvres…

 … et c’est pour cela qu’aujourd’hui je ne vous présenterai pas cette exposition.

Pourquoi ? Parce que le but ici est de surprendre le visiteur. Réhabiliter le nus masculin c’est d’abord briser les schémas auxquels on est habitué. Or pour cela, il faut un œil neuf, vierge de toute explication.

 

orsayCinq parties se succèdent « L’idéal classique », « Nus héroïques », « Nuda Veritas », « Im Natur » et « Dans la douleur ». Mais ce n’est pas ici un cours que nous propose le Musée d’Orsay. Outre ces thématiques, peu de questions touchant fondamentalement à l’histoire de l’art sont abordées. Il s’agit plutôt d’un panorama qui vise à présenter la nudité masculine dans toutes ses dimensions et sur tous ses supports : peinture, sculpture, art graphique et même photographie.

Ainsi certains détracteurs parleront d’une «

Pierre et Gilles, Vive la France. 2006.

Pierre et Gilles, Vive la France. 2006.

exposition catalogue » dont la ligne directrice, un peu floue, ne serait qu’un alibis à ce panorama. Et alors ? La véritable question est ailleurs… pourquoi somme nous si peu habitués au nu masculin, alors que le nu féminin s’expose si facilement ?

Quand j’ai demandé à mes amis s’ils étaient allés voir Masculin/Masculin, que la réponse soit positive ou négative, tous m’ont répondu avec un petit sourire en coin. Ces regards entendus, cet art qui d’un coup, devient sexué. Alors que nous devrions nous y rendre pour l’intérêt de la réflexion, une arrière pensée semble toujours présente.

Oui, cette exposition est « amusante », elle ne devrait

Jean-Bernard Duseigneur (1808-1866), Roland furieux, 1867, fonte.

Jean-Bernard Duseigneur (1808-1866), Roland furieux, 1867, fonte.

pas l’être, pas plus que pour du nu féminin, mais c’est comme ça.

Une charge homo-érotique

Le président du Musée d’Orsay, Guy Cogeval, aurait même confié que Masculin/Masculin « ne se prenait pas au sérieux ». Certains seront peut-être dérangés par la charge homo-érotique de certaines œuvres, par le dévoilement cru des corps, leur violence parfois. D’autres ne viendront que pour ça. Mais d’une certaine façon, ces réactions justifient à elles seules l’existence de cette exposition.

De plus ce « panorama » reste avant tout l’occasion d’admirer dans une même exposition des œuvres de Pierre et Gilles, Jacques-Louis David, Paul Cézanne et bien d’autres. Alors laissons de côté nos airs pudibonds et courons tous au musée d’Orsay célébrer le nu masculin !

  Anna Cathelineau

  _______________________________________________________________________________

Du 24 septembre 2013 – 2 janvier 2014, au Musée d’Orsay à Paris. Exposition temporaire. Accès avec le billet exposition.

Certaines des oeuvres présentées dans l’exposition sont susceptibles de heurter la sensibilité des visiteurs (et tout particulièrement du jeune public).

La bande annonce: http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=IXsInKvv2TY

 

  • Ouverture de 9h30 à 18h 
    le mardi, le mercredi, le vendredi, le samedi et le dimanche
    de 9h30 à 21h45 le jeudi
    vente des billets jusqu’à 17h, 21h le jeudi
    évacuation à partir de 17h15, 21h15 le jeudi
    groupes admis sur réservation uniquement du mardi au samedi de 9h30 à 16h, jusqu’à 20h le jeudi.
  • Fermeture tous les lundis et les 1er mai et 25 décembre.

    Ce billet permet la visite des expositions à tarif majoré, soumises à créneau horaire, et donne accès aux collections permanentes et aux autres expositions.

    Plein tarif                                                                              

    12 €

    Tarif réduit

      • Pour les 18-25 ans non ressortissants et non résidents de longue durée d’un pays de l’Union européenne
      • Pour tous à partir de 16h30 (sauf le jeudi et le samedi)
      • Pour tous, le jeudi en nocturne, à partir de 18h

     

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail