Municipales à Orléans: léger malaise au PS

Lors de l'éleciton de la tête de liste Corinne Leveleux-Teixeira, Fabrice Bouquet ici avec Philippe Froment.

Lors de l’élection de la tête de liste Corinne Leveleux-Teixeira, Fabrice Bouquet ici avec Philippe Froment.

Rien de grave, mais un responsable socialiste a été pris d’un malaise vendredi soir, salle Albert Camus à Orléans, lors de la présentation des trente noms estampillés PS que comprendra la liste de Corinne  Leleux-Teixeira.

Il s’agit de Fabrice Bouquet, le secrétaire de la section nord d’Orléans qui, au terme d’une diatribe assez violente contre la composition de cette liste où il ne figure pas, semble t-il, à la place qu’il espérait, a fait un malaise, victime selon les témoins, “d’un excès de stress et d’émotion”, sans autre conséquence. C’est dire combien la sérénité n’est pas tout à fait revenue après les paix des braves entre les deux équipe, celle de Corinne Leveleux-Teixeira et celle de Michel Brard.

Comme prévu, cette liste a été composée selon les critères retenus par la tête de liste et son équipe, ” de sensibilités, de géographie, d’origine sociale, de diversité, de génération” et il s’agit bien sûr d’une liste qui respecte la parité hommes-femmes obligatoire.

Pas de panachage

Cette présentation devant les militants des sections d’Orléans sera suivie d’un vote jeudi prochain 21 novembre, ce qui sera le cas pour toutes les villes en France. Pour l’instant, les dirigeants socialistes se refusent à rendre cette liste, et l’ordre des places, publiques, mais on sait qu’y figurent en bonne place éligible, même en cas de défaite, Michel Brard, ce n’est pas un scoop, mais aussi Baptiste Chapuis, Olivier Frézot (qui ne repart pas à Saran) et des sortants comme Ghislaine Kounowski…

Dans ce nouveau vote des militants d’Orléans, qui avaient déjà tranché entre Corinne Leveleux-Teixeira et Michel Brard, trois possibilités, “oui, non, abstention”, mais aucun panachage n’est possible. Cette liste comporte trente noms (sur cinquante cinq ) et une fois qu’elle sera élue, elle intégrera à des places qu’il reste à négocier les candidats d’EELV (Europe Ecologie les Verts) dont Jean-Philippe Grand qui sera sans doute quatrième, du PRG (Parti radical de gauche) et de la “société civile” (les sans étiquette).

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail