Orléans: la liste centriste veut mettre la gare routière “en prison”

La prison d'Orléans (photo France Bleu).

La prison d’Orléans (photo France Bleu).

Dans sa vision d’Orléans 2025, le maire d’Orléans prévoyait que la prison d’Orléans en centre ville serait détruite et remplacée par un projet immobilier. C’est ce que les visiteurs de l’exposition sur l’Orléans du futur avaient découvert sur les maquettes.

Depuis, s’est posé le problème d’une nouvelle gare routière, le conseil général souhaite un autre emplacement pour les cars Ulys qui transportent les scolaires et les voyageurs dans le département. L’accident mortel dont a été victime un étudiant pose ce problème d’urbanisme et de transport avec encore plus d’acuité. Pour le candidat Tahar Ben Chaabane, qui mènera une liste centriste indépendante, la solution se trouve à quelques centaines de mètres plus au nord à la prison d’Orléans. 

car-ulys“La nouvelle gare routière sera le point de départ d’un réaménagement complet du quartier gare avec l’introduction de nouveaux commerces, la clarification de la circulation et du stationnement. Nous proposons aussi d’y construire la nouvelle salle de l’Astrolabe. Les utilisateurs pourront disposer d’un lieu plus adapté aux activités de l’Astrolabe : espace plus vaste, acoustique et insonorisation, proximité de la gare SNCF et des parcs de stationnement… Le quartier nord sera ainsi doté d’un espace culturel à vocation multiple (concerts, expositions,réunions…). L’îlot de l’actuelle maison d’arrêt permettra de dégager un espace suffisant pour les manœuvres des bus en toute sécurité pour les usagers.”.

La future prison de Saran.

La future prison de Saran.

Pour l’heure l’équipe municipale en place, en particulier le maire, Serge Grouard, et son adjoint à l’urbanisme, Olivier Carré, n’ont confirmé ni infirmé, leur projet de zone d’habitation dans ce secteur. Ni d’ailleurs la destruction de l’actuelle prison (remplacée en 2014 par le centre de détention de Saran).

C.T.

 

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail