Sacha Doligé, au secours d’un Français en danger de mort dans une prison marocaine

IMG_4279

Sacha Doligé et Pascal Gaillères, lors de leur passage à Orléans.

“Il est dans un triste état, a le sternum enfoncé, crache du sang et a probablement une côte cassée…”, c’est en ces termes tragiques que Sacha Doligé et son ami Pascal Gaillères parlent d’un Français détenu dans un prison au Maroc près de Rabat, Alain Combe, “à quatre-vingt dans une cellule de cinquante mètres carrés”. Emprisonné depuis vingt mois, ce Français est accusé d’avoir fait un chèque sans provision à un notaire véreux et a été condamné à 24 mois de détention. Or, toujours selon Sacha Doligé et Pascal Gaillères, “la diplomatie fait la sourde oreille, personne du consulat ou de l’ambassade n’est venu voir son état”, ainsi qu’ils l’écrivent dans un mail adressé aux élus et au Défenseur des droits. Comme lui, ces deux entrepreneurs ont été victimes d’un chantage de la part d’un policier ripoux, et ont été bloqués au Maroc, privés de leur passeport.

Depuis leur retour du Maroc, Sacha Doligé et son associé, revenus dans le sud-ouest, ont été jusqu’à porter plainte auprès du procureur d’Agen pour non assistance à personne en danger. Ils dénoncent notamment Véronique Marie Juricic, consul de France au Maroc à l’époque des faits actuellement en poste à Séville, Charles Fries, ambassadeur de France à Rabat, M. Bastide, commissaire de Police détaché auprès de l’ambassade de France à Rabat, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, Hélène Conway, ministre déléguée aux Français de l’étranger, Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement et M. Pouille, ministre conseiller, Mme Conway, ministre déléguée des Français à l’étranger ; M. Pouria Amirchahi, député des Français à l´Etranger. 

Transmis au parquet d’Auch

IMG_4275Le dossier a été transmis au parquet d’Auch. Le sénateur du Loiret Eric Doligé, le père de Sacha, est lui-même intervenu au plus haut sommet de l’Etat pour tenter d’obtenir des explications. En vain. “Mais ce n’et pas mon père qui est à l’origine de ce combat contre la diplomatie française”, nous a précisé Sacha Doligé lors d’une visite qu’il a effectuée à Orléans.

“Le Maroc est une souricière pour les entrepreneurs français. Pourquoi entretient-on le mirage d’un eldorado? A qui profite le crime? interrogent-ils. Comment le Maroc tient-il la France pour que celle-ci ne puisse intervenir pour ses ressortissants?”

Sacha Doligé et Pascal Gaillères, dans une situation financière délicate après avoir abandonné tous leurs biens à Taroudant, ont décidé de créer une association pour sauver Alain Combe et aider tous les entrepreneurs français en butte à la “corruption” du royaume marocain.

Ch.B

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail