Orléans: minérale et arborée, la place du Martroi jette ses premiers feux

 P1140638Serge Grouard, député maire d’Orléans, a inauguré officiellement cet espace rénové , inscrit dans un cadre global de mise en valeur de la cité, fruit de quinze mois de travaux, ce samedi.

 C’est une jolie foule d’Orléanais, curieuse de découvrir le nouvel et vaste espace de la nouvelle place du Martroi qui s’est rassemblé, samedi en fin de journée, en cœur de ville d’Orléans à l’occasion de l’inauguration officielle.

 

La grande foule des Orléanais samedi au Martroi.

La grande foule des Orléanais samedi au Martroi.

« Ca y est, on y est ! ». C’est tout d’abord en remerciant riverains et commerçants qui ont « souffert » de longs travaux que Serge Grouard, député maire d’Orléans à ouvert un chaleureux et souriant discours. Cinq restaurants de la place auront du reste participé au pot de l’amitié offert aux Orléanais pour célébrer cette fin des travaux. Après avoir salué le travail de l’architecte paysagiste Thierry Laverne , paysagiste urbaniste, la compétence des services municipaux de la ville, les différentes entreprises, Serge Grouard a aussi salué la présence de Marie-Madeleine Mialot, vice- présidente d’un Conseil Régional qui a contribué pour trois millions d’euros au projet.

 Coeur de ville et d’agglo

Serge Grouard et Marie-Madeleine Mialot.

Serge Grouard et Marie-Madeleine Mialot.

Serge Grouard : « Il est important que nos collectivités conjuguent leurs efforts, puissent travailler en ensemble pour la satisfaction de tous. » Résolument souriante, Marie-Madeleine Mialot a, à son tour , salué la rénovation de ce “cœur de ville, cœur de l’agglo et de la capitale régionale”. Coup de chapeau encore très appuyé aux ouvriers du chantier qui n’auront « jamais arrêté depuis le début des travaux, souvent dans des conditions climatiques difficiles mais en prêtant toujours attention aux passants dans l’inconfort ». C’est en se félicitant que les investissements publics puissent tenir leur place dans le développement économique que la vice-présidente du Conseil Régional a rendu la parole à Serge Grouard.

P1140601

Animation inaugurale.

 Mise en route des fontaines, montée progressive des éclairages des façades et illuminations de Noël, intervention d’une batucada et de jeunes artistes burlesques: cette inauguration fut sobre, brève, et conviviale. Dès dimanche, le chantier reprenait toutefois . Avec cette fois l’arrivée de la grande roue et de son montage. Elle trônera au marchée de Noël dont l’installation des chalets débutera quant à lui dès ce lundi.

 Jean-Dominique Burtin

———————————————————————————————————-

Sous les pavés la blague

Serge Grouard mettra le Martroi au registre de ses réussites de campagne.

Serge Grouard mettra le Martroi au registre de ses réussites de campagne.

Ravalée, ripolinée, (re)pavée, la place du Martroi joue l’agora politique samedi soir. La majorité municipale, par petites grappes, est plutôt postée vers le sud. Elle admire le travail, se frotte les mains.. L’opposition fait le job et s’oppose. « Bravo Monsieur le maire continuez » lance un Orléanais sympathisant UMP. Ostensiblement, Serge Grouard et Charles-Eric Lemaignen, dont on dit qu’ils sont à nouveau en froid quant à leur objectifs respectifs en mars prochain, en font des tonnes dans la franche rigolade.

L’argentier aux côté du maire

Michel Martin, le grand argentier, confirme : « oui je repars aux côté de Serge Grouard ». « A la mairie ou à l’agglo ? ». « A ses côtés… ». La rumeur avait couru qu’il allait (enfin?) se déclarer samedi, profiter d’un des sommets de son mandat pour en annoncer un autre. Pirouette du maire : sous les pavés la blague, « je vous annonce…que les travaux sont achevés ».

Quant à Florent Montillot, il se régale du spectacle des couples (remarquable) qui chaloupent sur des airs de tango, c’est son côté rétro et un peu argentin, puis se pâme devant des enfants aux yeux brillants devant les jets d’eau.

Côté nord, la gauche la joue rassemblée. Flanquée de Baptiste Chapuis, de Michel Brard, Corinne Leveleux-Teixeira lance « ca fait cher quand même pour ce résultat ». Surtout qu’il reste encore des pavés à poser côté rue Royale et un grand carré en jachère. Tout le monde l’admet, l’arrivée des chalets de Noël lundi, obligeait à l’inauguration de l’œuvre, même inachevée, ce samedi.

Une inauguration en eau et lumière

Jeanne d'Arc, comme d'habitude a été mise sur un piédestal.

Jeanne d’Arc, comme d’habitude a été mise sur un piédestal.

Rue Bannier, le FN distribue des faux billets qui dénoncent le gâchis d’argent public. Alors à la tribune Marie-Madeleine Mialot qui a donné 3 millions au nom de la Région Centre –c’était pour la « bonne cause » en lieu et place du financement de l’Aréna- dans un manteau et sa toque en quadricolor (au moins!) martèle un joli cours d’instruction civique pour contrer les démagos. «70% de l’investissement public sont le fait des collectivités territoriales et vos impôts servent aussi à financer des équipements publics comme la place du Martroi ». Fin du « eau et lumière », l’équipe de l’opposition prend Corinne Leveleux-Teixeira au mot : « promis, juré, si je suis élue maire je me baigne dans les jets d’eau ». Habillé s’entend. Une opposante qui se mouille, mais sûr que Serge Grouard lui, fera tout pour couler ce projet aquatique.

Ch.B

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail