Orléans: le soutien d’une dirigeante du Modem au centriste Tahar Ben Chaabane

 Un nouveau ralliement pour le candidat centriste (sans étiquette) Tahar Ben Chaabane qui se présente à Orléans, Gabrielle Audefroy, membre du conseil départemental du Modem du Loiret et, par ailleurs animatrice d’Anticor (qui lutte contre la corruption en politique) annonce son soutien au conseiller municipal d’Orléans. Elle explique pourquoi. 

Gabrielle Audefroy lors de l'AG d'Anticor.

Gabrielle Audefroy lors de l’AG d’Anticor.

Je suis arrivée à Orléans en 1973, j’y ai habité jusqu’en 1988 puis j’ai déménagé à 10 kms (Saint-Ay) jusqu’en 1995, où j’ai, à nouveau, déménagé à 15 kms (Meung-sur-Loire), tout en poursuivant mon activité professionnelle orléanaise jusqu’en 2004…

… 40 ans de vie pour voir évoluer « gentiment » Orléans au gré des sensibilités politiques de divers maires sans impulsion marquante. J’ai vu construire, pour le moins, le quartier gare, le Conseil général, la médiathèque sans enthousiasme particulier. J’ai vu les deux lignes de Tram arriver, utiles pour les orléanais. Mais depuis le début, quand je remonte la rue Royale, j’ai une coulée de sueur froide dans le dos tellement cette rue ressemble davantage à un dessus de pierre tombale plutôt qu’à une artère dont la vocation est de faire vivre la ville. J’ai vu une importante restauration du centre ville ce qui était le moindre attendu depuis 40 ans.

J’attends toujours une entité orléanaise qui fasse déborder le centre ville vers les quartiers. Ils s’appauvrissent au fil du temps, quelques HLM descendent, d’autres remontent doucement. Centre ville et quartiers : 2 peuples qui s’ignorent. Alors pour ça : économie, social, sécurité, aménagement du territoire, culture, sport et d’autres encore ! Les uns ne vont pas sans les autres et il est temps de cesser de couper les compétences en tranches pour qu’Orléans existe enfin autrement que grâce aux Fêtes de Jeanne d’Arc.Mon activité politique a commencé à Orléans en 1994 au RPR, s’est arrêté en 2001 puis à redémarrée à Orléans en 2006 au MoDem et en 2013, je suis entrée au Collectif Roosevelt. Je connais Tahar Ben Chaabane depuis 2006, je l’ai suivi dans ses engagements, ses convictions, sa capacité à entendre, à recevoir, s’entourer de compétences, stimuler les projets, bref, travailler en équipe. Il est sans état d’âme concernant les archaïsmes des partis politiques, sans état d’âme contre les pratiques politiques politiciennes, ce qui me rassure tout particulièrement. Je connais ses proches, à l’identique, dans le même état d’esprit. Compétents et toujours sincères.

 Toujours proche d’Orléans, j’en connais donc ses acteurs politiques. Encore une fois le « l’un sans l’autre » a atteint ses limites. Conforme à mes convictions sur ce qu’est l’intérêt général, la transparence et l’humanisme dont on doit faire preuve pour s’occuper des gens quand on prétend vouloir s’occuper d’une ville, c’est tout à fait librement que j’ai décidé de soutenir la candidature aux élections municipales d’Orléans de Tahar Ben Chaabane…”

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail