J’avais huit ans dans le ghetto de Varsovie

 

Régine Frydman

Le grand témoin du Cercil

Régine a huit ans en 1940 quand les allemands enferment 450.000 juifs dans le ghetto de Varsovie. Elle n’aurait pas survécu si son père Abram Apelkir n’avait pas risqué sa vie en sortant du ghetto pour trouver de la nourriture, puis pour cacher sa famille, et notamment Nathalie (âgée de quelques mois), la sœur de Régine chez Monsieur Goujik, l’un de leurs amis non-juifs, fonctionnaire à la police judiciaire polonaise, puis durant 3 ans dans un couvent de Varsovie, couvent qui a ensuite déménagé à Klariszew.

Régine Frydman nous fait partager son témoignage dans un livre “J’avais huit ans dans le ghetto de Varsovie” (éd Taillandier 2011)

Régine Frydman mêle son récit à celui de son père. A deux, ils livrent un témoignage bouleversant des terribles événements dont ils ont été les témoins, les cadavres qui s’entassent sur les trottoirs, les descentes éclairs de la police allemande, les fusillades dans la rue, les enfants qui se battent pour un quignon de pain, les marches dans la neige pour échapper aux rafles et à la déportation, et enfin la joie de retrouver la liberté grâce aux troupes russes.

Vous pouvez écouter son témoignage sur ce lien http://www.franceinfo.fr/chroniques-femmes-d-exception-2011-10-30-regine-frydman-rescapee-du-ghetto-de-varsovie-572035-81-424.html

 

entrée libre dans la limite des places disponibles

Mardi 3 décembre 18 heures

Médiathèque Anna Marly – 61 rue Charles Beauhaire 45140 Saint Jean de la Ruelle






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail