« Phasme », temps fort de toute beauté attendu à Traverses

phasme

 

“Dans un univers qui n’est pas sans évoquer la bande dessinée ou le film muet, un personnage sans visage sorte de créature asexuée ou de phénomène de foire, tente d’échapper à lui-même. Tout au long de la pièce, on assiste à des mutations, des incarnations et des désincarnations. Robot, pantin, chenille, papillon, araignée… symbolisent l’acceptation. »

 

 « Phasme », chorégraphie de Anne Perbal, œuvre qui conjugue minéral, végétal,  animal et humain, est  la récente création, solo de sa compagnie orléanaise Les yeux grands fermés,  accueillie dans le cadre du festival de danses contemporaines  Traverses. Une manifestation organisée par le Centre chorégraphique national d’Orléans.

 

 

Saisissant  « spectre errant entre la vie et la mort »

 

Note d’intention de la compagnie: <Pour cette création, le travail de réflexion et de questionnement a porté sur les liens qui existent entre psychologie et manière de se mouvoir. Comment ce personnage sans visage nous livre-t-il  corporellement son état psychologique et émotionnel ? Comment l’histoire de sa vie s’inscrit-elle en chacun de ses gestes ?>

 

Ici se retrouveront,  sans nul doute,  les allusions au « travail corporel de certains personnages de cinéma » auxquels l’interprète chorégraphe a « prêté une attention particulière ».

Ils sont issus  des films  Elephant man, Frankenstein, Le cabinet du Docteur Calligari, Docteur Jekyll et Mr Hyde. Chaplin, roi de cœur, a aussi marqué.

 

Anne Perbal : « Très proche également de La métamorhose,  de Kafka, ce personnage  est comme un spectre errant entre la vie et la mort. Pour cette raison, il est proche du phasme dont l’apparence oscille entre l’animé et l’inanimé. Cet insecte se fond avec son environnement tout comme le personnage accepte les concessions que les autres lui imposent du fait de sa différence, de son handicap. »

 

Performances chorégraphiques et picturales

 

Avis aux amateurs de beauté et de saisissement : « Morphismes » est le titre de l’exposition de photographies grand format qui se tiendra du 12 décembre au 26 janvier dans les vitrines du Musée des Beaux-Arts d’Orléans. On y retrouvera le fruit du travail exceptionnel entre la chorégraphe Anne Perbal et la photographe Isabelle Whyte. Par ailleurs, une performance chorégraphique avec Anne Perbal,  accompagnée par la soprano Daphne Corregan,  aura lieu le 19 janvier à 16 heures au musée des Beaux-arts d’Orléans.

 

 

J.-D. B.

Phasmes, jeudi 5 décembre, 19 h 30, Théâtre de la Tête Noire, Saran.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail