Orléans: Harlem Désir répond aux associations de handicapés dans l’affaire Brard-Leveleux (PS)

Michel Brard,Harlem Désir lors de la fête du PS à Ingré (Loiret).

Michel Brard, Harlem Désir, Olivier Frézot, lors de la fête du PS à Ingré (Loiret).

Cette lettre d’Harlem Désir, le premier secrétaire du Parti socialiste, adressée aux associations du Loiret qui l’avaient saisi, marquera-t-elle la fin de la guerre interne qui oppose les deux camp du PS orléanais depuis les primaires?

Au contraire, va-t-elle accentuer encore le “malaise” qui règne depuis l’annonce de la liste de Corinne Leveleux-Teixeira et raviver des plaies qui ont du mal à cicatriser?

« Des appréciations déplacées et inacceptables relatives au handicap visuel d’un candidat » ont été tenues lors de la désignation de la tête de liste PS pour l’élection municipale d’Orléans. Les présidents des associations de handicapés du Loiret ( APHL, ADAPEI-AIDAPHI, AEFH, ADPEP 45) s’en sont émues et ont fait part de leur stupeur par lettre au premier secrétaire du Parti Socialiste.

Harlem Désir en sursis

Après enquête, Harlem Désir leur a répondu par une lettre que nous nous sommes procurée. Trouvant ces « propos déplacés et inacceptables », écrit-il, « j’ai immédiatement demandé à Olivier Frézot, Premier secrétaire fédéral du Loiret, de se saisir de cette question et d’y apporter des réponses adéquates. Ainsi les deux militants qui se sont exprimés dans ce sens ont été vivement rappelés à l’ordre et ont été amenés à en tirer toutes les conséquences quant à leur fonction au sein de la fédération. La candidate désignée par les Orléanais, Corinne Leveleux-Teixeira n’a à aucun moment soutenu ce type d’allégation dont elle s’est désolidarisée. Le Parti socialiste et plus particulièrement Charlotte Brun, Secrétaire nationale à la Petite enfance, aux Personnes âgées et au Handicap reste attentive et investie sur les questions de handicap ».

Harlem Désir, dont on sait que les jours sont comptés à la tête du Parti socialiste et qui devrait servir de fusible en cas de naufrage électoral aux municipales, ménage la chèvre et le chou. D’un côté, il remonte les bretelles de deux militants de Corinne Leveleux-Teixeira, de l’autre il ménage la tête de liste PS-EELV-PRG.qui s’est, dit-il, “désolidarisée” de ces dérapages. Fallait-il vraiment répondre aux associations de handicapés en ces termes? Harlem Désir siffle la fin de la récré. L’idéal pour la sérénité de la campagne à gauche serait que tout le monde l’ait bien entendu.

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail