Falcon: occasion manquée

falconChacun son Falcon. De là où il est Nelson Mandela doit en rire.

Hollande et Sarkozy, tous deux champions du prêche en faveur du covoiturage, de ses avantages financiers et conviviaux, feront voyage séparé de Paris à Soweto. Ce qui est bon pour tout un chacun ne l’est pas pour eux. Impossible pour Hollande de suivre l’exemple d’Obama qui offrira l’hospitalité aux deux anciens présidents américains, Bush et Clinton, à bord d’Air Force One.

Hommage planétaire au champion de la réconciliation, à un homme capable de tendre la main à ses anciens adversaires et de travailler avec eux à l’avenir de son pays, « hommage qui doit transcender tous les clivages », dit-on à l’Elysée. Un acte de courtoisie républicaine, inscrit dans la tradition (Nicolas Sarkozy avait convié son prédécesseur Jacques Chirac à l’accompagner aux obsèques d’Omar Bongo, président du Gabon. Après sa défaite, alors que François Hollande n’était pas encore investi Nicolas Sarkozy a invité ce dernier à participer aux cérémonies commémoratives du 8 mai 1945) n’a pas la portée d’une main tendue dans l’intérêt du pays.

Ennemis d’hier et peut être de demain, l’ancien et le nouveau président se retrouveront au stade de Soweto pour « communier » longuement à la mémoire de Madiba pour qui une demi-mesure était une occasion manquée.

F.C

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Comments are closed.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail