Colling se fait label (suite)… et le Printemps aussi…?

FOULE PRINTEMPS DE BOURGES

Le Printemps va t-il quitter Bourges…? Le label a été vendu au privé et rien ne l’empêche d’aller jouer ailleurs, à moins que les collectivités -avec Centre France- fassent chorus pour le garder en Berry. 

De source autorisée comme on dit (off in english), le label « Printemps de… » appartenant à Daniel Colling a été à ce jour vendu essentiellement à Morgane Production, la société de Gérard Pont qui a racheté en 2004 Les Francofolies à Jean Louis Foulquier.

Réunion annulée à Orléans

Les pouvoirs publics, notamment la région Centre le département du Cher et la ville de Bourges étaient bien sur les rangs, mais en situation de concurrence. Une réunion organisée par la région qui devait avoir lieu à Orléans le jeudi 5 décembre dernier, a été annulée au dernier moment par Daniel Colling, le président François Bonneau confirmant « l’annulation n’a pas été de notre fait ».

Le Printemps vendu au privé

Lors de ce tour de table, devaient être discutés plusieurs points en suspend, notamment les salaires du personnel de l’entreprise Printemps de Bourges. Les collectivités et l’Etat qui avaient proposé 2 M€ pour le rachat du label désiraient discuter en particulier de ce point, ainsi que de la pérennisation du festival à Bourges. La région et le département ne peuvent que constater que Daniel Colling a préféré vendre « au privé » tout en affirmant haut et fort qu’ils continueront à subventionner ce festival « qui doit rester à Bourges ».

C’est bien ça l’incertitude aujourd’hui, le nouveau propriétaire n’étant lié en rien a priori avec une telle clause. « Le Printemps de… » pourrait-il aller –au hasard – à Montpellier, telle est la question à 1,5M€. A moins que, comme il se murmure, le groupe Centre-France qui était très intéressé par l’affaire, ne soit déclaré partie prenante et use de son poids pour maintenir le festival sur son site historique.

 

Patrick Martinat

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail