Le spectacle de Dieudonné au Zénith d’Orléans le 11 janvier, très compromis

dieudonneLe ministère de l’intérieur a annoncé vendredi 27 décembre étudier « toutes les voies juridiques » pour interdire les « réunions publiques » de l’humoriste Dieudonné, qui « n’appartiennent plus à la dimension créative mais contribuent […] à accroître les risques de troubles à l’ordre public ».

 Dans son communiqué, la Place Beauvau dénonce « avec fermeté les propos racistes et antisémites » de l’humoriste, qui s’en est récemment pris au journaliste de France Inter Patrick Cohen lors d’un spectacle à Paris, quelques mois après que son entourage a menacé Frédéric Haziza, de la chaîne LCP-AN.

 « Malgré une condamnation pour diffamation, injure et provocation à la haine et à la discrimination raciale, Dieudonné M’Bala M’Bala ne semble plus s’embarrasser de la moindre limite », écrit le ministère de l’intérieur.

 Cette annonce intervient dans un contexte de regain de tension autour du cas Dieudonné. L’humoriste a décidé à la mi-décembre de porter plainte contre le président de l’association de lutte contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), Alain Jakubowicz, qui associait le geste de la « quenelle » qu’il a popularisé « au salut nazi inversé signifiant la sodomisation des victimes de la Shoah ».

A Lyon de graves incidents et des règlements de compte ont eu lieu entre jeunes dont certains d’origine juive autour de ce geste stupide de la quenelle et de son interprétation.

Une affaire dite de la “quenelle” avait secoué voici quelques mois le microcosme “facebookiste” orléanais après qu’un jeune militant de l’UDI a été photographié en soirée avec des jeunes de l’UMP et de l’UNI, faisant le geste de la quenelle!

Le 11 janvier prochain, Dieudonné doit se produire au Zénith d’Orléans. Des associations anti racistes se sont mobilisées pour faire interdire ce spectacle et le maire d’Orléans a lui-même saisi la préfecture. ..Selon l’avocat de l’humoriste, jamais aucun  de ses spectacle n’a été interdit.

Dieudonné avait défrayé la chronique dans la région en se présentant à Dreux aux municipales de 1997 contre Marie-France Stirbois (FN), puis aux législatives de 2012 en Eure-et-Loir, sans succès. Avec sa compagne il  possède toujours une maison à Saint-Lubin-de-la-Haye.

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail