“Casse Tête Chinois”, avant l’assiette anglaise…

romain duris

Après “L’Auberge espagnole” et “les Poupées russes”, Klapisch transporte son univers bordélique à New York. Comme dans toutes les sagas, il faut relancer l’histoire en redistribuant les rôles de chacun vingt ans après, et même si ça frise un peu la caricature pour Isabelle (Cécile de France) devenue trader lesbienne, ou Martine (Audrey Tautou) négociatrice internationale parlant parfaitement le mandarin, la comédie reprend vite le dessus et les personnages se télescopent comme dans une réaction en chaine truculente.

Romain Duris assure dans son personnage d’adolescent qui ne cesse de courir à travers New York (avec des séquences comme le passage à tabac du chauffeur de taxi chinois digne du After Hours de Scorsese), mais c’est aussi en pointillé, une belle réflexion sur la paternité, entre la rencontre avec son père aphasique (Benoit Jacquot) et son fils Tom à qui rien n’échappe des tourments de son père…

Et puis n’en déplaise à quelques critiques rabat-joie, on peut encore aimer cette nostalgie post étudiante où même si les choses se compliquent un peu sous le regard et la responsabilité des enfants, l’amour reste un hymne à la liberté et à la joie de vivre.

“Casse Tête Chinois”, un bon film pour finir l’année ou débuter l’autre !

Gérard Poitou

Réalisation Cédric Klapish 1 H 54

avec Romain Duris, Audrey Tautou, Cécile de France, Kelly Reilly

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Comments are closed.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail