Et l'amour dans tout cela ?

Par Jean-Dominique Burtin

Non. Le coeur est écorché vif. A Orléans le Cercil, mémorial des enfants du Vel d’Hiv et de leurs familles, un travail de reconnaissance admirable empli de compassion éclairant les douleurs infligées par les camps de Pithiviers et de Beaune-la-Rolande aux victimes de la Shoah, nous touche d’une manière brutale dans la mémoire.

Jean Dominique Burtin Hélène BensaadCelle de la barbarie de notre temps. Celle d’hier, d’aujourd’hui et de demain. A mon sens Monsieur Dieudonné ne peut parler dans l’agitation comme il le fait. Je crois qu’il faut qu’il se taise ou s’exprime autrement. Je crois qu’à certains moments, et surtout au temps présent, il convient de faire silence ému. Je ne peux parfois croire à une telle déflagration. Les analyses politiques composent. Avec un affolement parfois tellement vertigineux et savant. Notre avenir est cependant composé de l’humanité, de cette fraternité et de cette colère de notre amour confiant qui s’attache, jour après jour, à créer un amour meilleur, espérons-le, jamais bafoué, pour nos enfants, enfants de tous. Mais qu’attend Monsieur Dieudonné, pour dire, enfin, quelque chose de beau ? Et de bon ?

J.-D.B.

 .

Afficher les commentaires