Le Conseil d'Etat confirme l'ordonnance du tribunal d'Orléans: Dieudonné interdit à Tours

IMG_5292

L’arrêté de Serge Grouard placardé devant le Zénith à Orléans.

Le feuilleton judiciaire continue, le Conseil d’État, qui avait été saisi en référé par Dieudonné après l’interdiction de son spectacle à Tours,  a confirmé cette décision vendredi soir. Il n ‘y aura donc pas de spectacle au Vinci, alors que les avocats de Dieudonné demandaient qu’ils puissent se produire quand même avec un autre spectacle que Le Mur. Le tribunal administratif d’Orléans avait lui-même rejeté les recours du camp Dieudonné interdisant à son tour de facto l’interdiction. 

L'avocat du spectateurs de Tours avant l'audience?

L’avocat du spectateurs de Tours avant l’audience?

 Le sénateur-maire de la ville Jean Germain (PS), accusé au tribunal de “clientélisme” s’est félicité vendredi soir devant la presse de la confirmation de son arrêté, attaqué devant le tribunal administratif d’Orléans par un spectateur et la société de production des spectacles de Dieudonné M’bala M’bala. “Je ne peux que me réjouir de la décision du tribunal administratif”, a déclaré Jean Germain. “Notre dossier était très solide”, a-t-il ajouté en évoquant “une alerte à la bombe à la mairie de Tours ainsi que des menaces codées sur des réseaux sociaux”.

 La décision du tribunal administratif d’Orléans était tombée vendredi midi.  Le juge des référés, Frédéric Dorlencourt a rejeté les recours d’un spectateur, Kilian Daveau de Tours et de la production de Dieudonné, La Plume, qui avaient été examinés jeudi.  

 Dieudonné au Zénith d’Orléans: le recours a été examiné vendredi

Le sénateur-maire de Tours, Jean Germain.

Le sénateur-maire de Tours, Jean Germain.

A la suite de l’arrêt du Conseil d’Etat, saisi par Manuel Valls sur la représentation prévue à Saint-Herblain (Nantes), le juge administratif d’Orléans, dans son ordonnance, a retenu le risque que soient réitérés « les propos pénalement répréhensibles de nature à mettre en cause la cohésion nationale relevés lors des séances tenues à Paris » et qui portaient atteinte au respect  « des valeurs et principes, notamment de dignité de la personne humaine qui est une composante de l’ordre public ».

Jeudi soir, le maire d’Orléans a pris à son tour, un arrêté d’interdiction du spectacle de Dieudonné prévu samedi soir au Zénith et l’a fait placarder en mairie et sur les grilles la salle.

Comme pour Nantes et Tours, un recours a immédiatement été déposé. Il a été examiné rapidement vendredi à 16h dans la mesure où Dieudonné et sa production n’avaient pas envoyé d’avocat pour les représenter à Orléans.

 

Afficher les commentaires