Montargis: la passe de trois pour Jean-Pierre Door

 

Jean-Pierre Door (UMP) tours député-maire.

Jean-Pierre Door (UMP) tours député-maire.

Par Jean-Jacques Talpin

Le maire sortant UMP l’emporte pour la troisième fois dés le premier tour. Un véritable plébiscite pour la droite face à une gauche divisée.

 Pas de quartier à Montargis : le chirurgien Jean Pierre Door y est allé à la hache en arrivant en tête dans tous les bureaux de la ville et en emportant cette élection dés le premier tour avec plus de 53% des suffrages. Pour la troisième fois les électeurs montargois sont donc privés de second tour. Jean-Pierre Door fait donc mieux que Sarkozy au second tour de l’élection présidentielle (51,8%). Seul point noir : l’abstention qui culmine à 51% ce que l’on retrouve dans le score de Jean-Pierre Door qui engrange sur son nom 500 voix de moins qu’aux municipales de 2008 et un pourcentage légèrement inférieur puisqu’il l’avait emporté avec plus de 56%.

Dans ce raz-de-marée Jean-Pierre Door laisse un paysage dévasté à gauche avec la « claque » de Christophe Bélabbès le candidat socialiste qui ne recueille que 8% des voix. Dans ce désastre seul Jacques Reboul communiste et leader du Front de gauche sauve les meubles avec 19,36%. Un score honorable mais une défaite malgré tout pour celui qui avait pris la suite du communiste Max Nublat dans le fauteuil de maire. Il met cela sur la division de la gauche et le score « pitoyable » et le comportement « affligeant » du candidat socialiste.

Le PC droit dans ses bottes à Chalette, Demaumont au 1er tour

demaumont

Franck Demaumont.

Le communisme n’est malgré pas totalement mort dans le Montargois puisque Franck Demaumont a été réélu dès le premier tour à Chalette avec 53% des voix. Jacques Reboul a déjà annoncé qu’il ne serait plus jamais candidat aux municipales à Montargis.La seule surprise de cette élection est en fait venue de Lise Gabrielle à la tête de la liste « citoyenne » qui réalise 16,17%, bon score issu sans doute en partie du « siphonage » des voix socialistes. Le paysage local est donc figé pour les six prochaines années le principal défi de toute la gauche dans cette ville est désormais de faire émerger de nouveaux leaders et de préparer 2020.

JJ.T

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.