Gien (Loiret) : L’UMP Christian Bouleau l’emporte

 

Christian Bouleau et son équipe.

Malgré une alliance « improbable » avec la gauche, le maire UDI est défait par son « ennemi » de droite

 L’attelage « contre-nature » entre l’ancien Patrick Chierico (UDI) et le divers gauche Michel Ravoyard n’aura pas suffi à inverser les résultats du premier tour. Michel Bouleau déjà en tête dimanche dernier avec 33% des voix a donc remporté cette élection municipale avec 51,5 % des voix et 527 bulletins d‘avance.

La campagne aura été rude entre les deux tours : il est vrai que les relations entre Patrick Chierico et Christian Bouleau sont depuis longtemps tendues avec une opposition politique entre l’ancien maire UDI de Gien et le président UMP de la communauté de communes du Giennois. La campagne s’était également envenimée après la décision de Patrick Chierico de s’allier avec Michel Ravoyard pourtant investi par le parti socialiste.Une alliance qualifié de contre-nature dans la mesure ou Patrick Chierico s’était fortement mobilisé contre le mariage pour tous en qualifiant le mariage homosexuel de « contre-nature ».

À l’exception du PS, toutes les formations politiques s’étaient opposées à une telle alliance à tel point que la rumeur attribuait à Sylvie Vauvilliers, candidate du Front de gauche au premier tour (6,1% des voix) le soutien discret au candidat UMP ce qu’elle a pourtant démenti. Dés son élection Christian Bouleau a manifesté son désir de « rassembler » et « d’oublier les bassesses de la campagne ». Une satisfaction partagée par Eric Doligé le président du conseil général qui explique que « les électeurs ont refusé ce mariage particulier poussé par Florent Montillot et Jean-Pierre Sueur ».

 

 Tous les résultats sur: http://elections.interieur.gouv.fr/MN2014/

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.