Bagafrance: la logistique kaki appliquée au tourisme vert

Fourgon et Chambord

Par Christian Bidault

Comme toutes les idées géniales, celle-ci était très simple et répond à un besoin: “transporter les bagages des cyclotouristes qui font la Loire à vélo, de ville en vile, d’hôtels en hôtels, de camping en camping”. Bertrand Chadouineau et son épouse avaient ouvert des chambres d’hôte à Vouvray. Il raconte: “un couple d’Australiens était venu avec ses bicyclettes et deux grosses valises pour faire la Loire à vélo. Ils avaient dû appeler un taxi pour faire suivre leurs bagages. J’ai eu le déclic! ». Bon dieu mais c’est bien sûr!

Lorsque le cyclotouriste se lance d’Orléans pour rejoindre Angers, ou plus si affinité, en longeant le fleuve royal, avec des étapes de 60 km par jour et quelques boucles en Pays des châteaux, il installe rarement sa Sansonite sur le porte-bagage. Alors jusqu’ici, pour que notre ligérien cycliste pédale léger juste un sac à dos pour le casse-croute et la bouteille d’eau, les Tours opérateurs ou les touristes individuels avaient recours aux taxis. 

Sept chauffeurs salariés

IMG_9899

Les deux officiers dans leur QG de Vouvray, Bertrand Chadouineau et Jean-Louis Clicque.

bagaL’idée a commencé à germer en octobre 2012, on a fait une étude puis on s’est lancé” explique Jean-Louis Clicque, le directeur d’exploitation.
Maintenant, depuis 2013, pour deux à trois fois moins cher, après inscription et paiement en ligne, Bagafrance offre ce même service mais à bas prix. Et ça marche. Les trois associés ont, cet été, changé de braquet: plus de 250 adresses sur le trajet Orléans-Angers, hôtels, chambres d’hôte et camping, sept chauffeurs salariés et quatre véhicules Ford transit avec remorques. Pour coordonner le ramassage des bagages, le convoyage des vélos, parfois celui des personnes, il fallait des champions de “la logistique dédiée au tourisme vert” comme l’explique leur site internet de réservation.

Alors, Bertrand Chadouineau a fait appel à deux amis et ce “commando très spécial” en pays de vélos, a ceci de particulier qu’il est formé de trois anciens officiers de l’armée française, tous trois colonels en retraite, qui ont entre 50 et 60 ans! Tous experts en logistique. Il fallait bien ça. Le kaki au service du vert, c’est original mais ça roule, comme la Loire à vélo. “Dans l’armée le logisticien a pour tache d’amener des vivres, du carburant, évacuer des blessés, sur un théâtre d’opération” explique Jean-Louis devant son écran dans le petit bureau de Vouvray, au QG de Bagafrance. Au mur, une photo de collection de petits soldats, dans la bibliothèque un régiment de bouquins de voyages, un autre sur les services secrets, une carte de la région y est aussi épinglée et surlignée.

Monter au front sur les urgences

Il est 21h et le fondateur et président de la société, Bertrand, rentre fourbu de deux jours de conduite. Il faut bien aussi monter au front, gérer les urgences, comme ce client qui a oublié son portable dans un hôtel qu’il faut aller récupérer. Cet autre qui a cassé son vélo qu’il va falloir changer.
veloloire3La quadrature du cercle consiste pour Bagafrance à coordonner le convoyage des vélos et des bagages avec le troisième “passagers”, le cyclotouriste lui-même, qui, une fois arrivé à Angers remonte chercher sa voiture qu’il a laissée à Orléans! “Nous avons installé un logiciel” explique Jean-Louis et les chauffeurs sont équipés de smartphones qui permettent d’envoyer leur programme et une réactivité en direct. “L’organisation il en faut beaucoup, c’est très complexe à mettre sur pied”. Les anciens                                                                                   officiers étaient bien armés dans ce domaine.
Polo BagafranceLa Loire à vélo monte en puissance, les cyclistes ligériens sont de plus en plus des quinquas, des sexas, voire plus, qui réclament de l’aventure en plein air certes, mais aussi un certain confort ;à l’étape Qu’ils soient français bien sûr mais aussi allemands, italiens, anglais, américains, les TO qui organisent les circuits Loire à vélo clé de (cadenas) en main sont friands d’un tel service. “Nous optimisons ce service de logistique et permettons ainsi à l’éco tourisme de se développer” dit Bertrand. “Nous aidons les TO et les loueurs à se concentrer sur leur cœur de métier”, en l’occurrence réserver les hôtels ou les campings et à entretenir les vélos. Avant, des dizaines de bicyclettes restaient en rade à la dernière étape parce que le loueur n’avait pas le temps d’aller les chercher. Avec le service rendu par Bagafrance, la rotation des vélos est bien plus rapide, “entre 24 et 48h” affirme Jean-Louis.

Du canoë au cheval

veloloire2Les sujets de la petite reine ne sont pas les seuls à pouvoir bénéficier de ce service de bagages. Toutes les sortes de tourisme de randonnée peuvent y prétendre, comme le canoë kayak, les randonneurs pédestres et les randonneurs équestres. Comme sur tous les théâtres d’opération, tout ne va pas comme sur des roulettes. Il arrive à l’ancien colonel Bertrand Chadouineau de pester contre ces hôteliers, pourtant estampillés “Loire à vélo”, qui ferment leurs établissement entre midi et 16h. Imaginez le cyclotouriste qui a mis les bouchées doubles et le grand pignon parce qu’il a été rattrapé par une averse (c’est très rare dans nos régions mais ça arrive…!) et qui trouve porte close à l’hôtel et pas de bagage…
Pour financer le lancement de leur société, le trio d’officiers a investi les fruits de ces missions de conseil en sécurité et en logistique qu’ils font auprès de l’UE et de l’OTAN. La suite? Développer leur concept sur l’intégralité de la Loire à vélo, du Bec d’Allier à Saint Nazaire et s’en aller voir du côté du canal du Midi. Avec leur expérience sur la Loire, en matière de logistique, on peut dire sans se tromper qu’ils ont acquis un certain bagage.

Ch.B

 http://www.bagafrance.com/

   http://www.loireavelo.fr/

Des loueurs de vélos

Wheel free

33 rue du Général de Gaulle, 45650 SAINT-JEAN-LE-BLANC, 02 38 44 26 85, 06 21 82 00 55, 09 70 60 30 77

contact@wheel-free

Wheel Free© Wheel Free
 

LOIRE VELO NATURE, Hôtel Agnès Sorel, 4 quai pasteur, 37500 CHINON, 06 03 89 23 14 (Accueil Loire Vélo Nature), http://www.loirevelonatur

 






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail