Couronné à Orléans, le pianiste américain Christopher Falzone n’est plus

 falzone

Le grand Prix du Concours international de piano d’Orléans 2010 était un musicien de génie.

Agé de vingt-neuf ans, le  pianiste américain Chrsitopher Falzone est décédé le 22 octobre. Ancien élève de Leon Fleisher , Christopher Falzone s’est notamment illustré en mars 2010 en remportant brillamment le Premier Prix mention spéciale Blanche Selva ainsi que le Prix Dimitri Chostakovitch lors du 9ème Concours International de Piano d’Orléans.

Création mondiale et enregistrement

Sollicité par de nombreuses scènes internationales, c’est toutefois dans le cadre du concert de prestige du Concours International de Piano d’Orléans, donné en janvier 2011 au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris, que cet artiste assurera la création mondiale de …Del color a la materia… de Martin Matalon (commande d’Orléans Concours International). Ce pianiste, dont chacun saluait le génie, avait aussi enregistré au Théâtre d’Orléans un disque consacré aux œuvres de Georges Enesco et à la Sonate de Yevgeniy Sharlat pour le label Sisyphe distribué par Abeille Musique (septembre 2011).

Concert avec l’Orchestre d’Orléans

 Par ailleurs, Christopher Falzone a interprété le “Concerto pour piano, chœur d’hommes et orchestre” de Busoni, en avril 2012 au Théâtre d’Orléans, sous la direction de François -Xavier Bilger avec l’Orchestre Symphonique d’Orléans. Mémorable.

Une vaste tournée régionale

C’est aussi du 6 novembre au 6 décembre 2011, que Christopher Falzone, toujours dans le cadre des actions du Concours International de piano d’Orléans, a effectué une longue tournée sur la thématique “Transciption, improvisation, le musical et l’imaginaire”. Cette belle tournée, celle d’une personnalité disponible et élégante se pliant volontiers au récital et à la master classe, l’avait conduit à se produire avec bonheur dans différentes villes de la région. Certes Orléans (Matinées du piano), mais aussi Chartres, Montargis, Vierzon, Tours, Veretz, Blois, Châteauroux et Chinon. Chaque fois pour des pianistes et des mélomanes subjugués.

Il avait notamment dédié à Fançoise Thinat, présidente du Concours international de piano d’Orléans, lors d’un concert donné au Théâtre,  une transcription d’un quatuor de Fauré. Françoise Thinat, jointe ce jeudi par téléphone : “Christopher Falzone était un pianiste totalement exceptionnel. Il avait tout, l’art et le jugement, le style, le charisme et la modestie. C’est une perte pour la musique. Il nous a immensément apporté”

Jean-Dominique Burtin

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.