Agenda culturel de la semaine (45)

Concerts

Yanowski

Yanowski-ttn-500x291En concert avec La Passe interdite. « A Buenos Aires à l’époque, on pouvait danser dans les cabarets toutes les danses, sauf une… et surtout une passe… Celle-là était interdite ». 

Des troquets enfumés argentins aux cabarets slaves, La Passe interdite ce sont des chansons entre naturalisme et fantastique, qui nous parlent d’amour, de folie, d’amitié avec humour, poésie et dérision ; qui disent l’aventure, le voyage mais aussi la désillusion. Elles dépeignent un univers passionné, inspiré par la fougue des musiques d’Europe de l’Est, scandé par les envolées trépidantes du violon et la fantasmagorie de Yanowski.

Concert accueilli avec l’association ABCD dans le cadre du festival DE TRAVERS Chanson française.

Vendredi 7 novembre, 20h30, Théâtre de la Tête noire, Saran.www.theatre-tete-noire.com

Ni queue ni tête + Tomia + Wild Dawn

200_543247b449699_2014_11_a3_concert_webDans l’esprit « chanson française », les 4 artistes nous emmènent dans un univers varié, riche en mots et en musiques, où l’énergie vous transporte. Liés, unis, complices à la vie comme à la scène, les Ni Queue Ni Tête se parent de guitares rythmiques puissantes, d’un accordéon tantôt discret, tantôt souverain, de cuivres pêchus ou mélodieux et d’une batterie ef?cace qui complète le tableau musical. Ajoutez là-dessus une bonne rasade d’humour, un zeste d’autodérision…et vous avez la recette des Ni Queue Ni Tête en concert. 

Tomia. Chroniqué comme un groupe indie noisy pop, TomiA se veut avant tout un groupe rock à découvrir sur scène. Le groupe a su s’imposer dans le paysage rock orléanais par sa spontanéité et son énergie sur scène.

Wild Dawn. Orléans n’est pas tellement connu pour ses grandes forêts et ses bucherons, maisça n’empêche pas les 4 gaillards de Wild Dawn d’envoyer un rock’n roll aux fortes influences Heavy / Stoner capable de raser une forêt entière de sequoias ! 

Samedi 8 novembre, 20h30. Espace George Sans, Chécy.

Brel Intemporel

13 fj pic 04Un concert en hommage à Jacques Brel, par un ensemble de musiciens venus tout droit des Flandres. C’est Filip Jordens, chanteur, mais aussi comédien, qui mènera le récital, accompagné d’un quatuor de talent, en reprenant les chansons les plus connues mais aussi en faisant découvrir quelques perles rares, dans une énergie et un respect inégalables. Un fascinant saut dans le passé et un moment à partager toutes générations mêlées !

Samedi 8 novembre, 20h30, au théâtre Beaumarchais – Amboise

Pixmix – Electro party

C141108Pixmix est un jeu nocturne à l’usage du dancefloor. Par un système fun et participatif, chaque personne vote pour choisir le style musical qu’il souhaite écouter.

Le concept de Pixmix est simple : c’est le public qui choisit la musique ! Les spectateurs votent pour un style musical grâce à des bulletins de couleurs, 5 couleurs qui correspondent à 5 styles de musiques différents. Le style musical qui obtient le plus de votes sera joué pendant la soirée, pendant un temps déterminé.

Samedi 8 novembre, 22h, à l’Astrolabe, Orléans. www.lastrolabe.net

Nesseria + Beyond the Styx

Labo-600x222Dès ses débuts, Nesseria se concentre sur le live, pour compter aujourd’hui plus de 250 concerts à son actif dans toute l’Europe, le Canada et le Japon. Trois disques partagés plus tard, le groupe présente son premier album en 2010, remarqué pour son urgence frontale et son absence totale de compromis. Un nouveau disque collaboratif suit en 2011, témoin des évolutions formelles du groupe. Aujourd’hui, Nesseria présente son deuxième album, Fractures, où tous ses principes fondateurs sont poussés à leur paroxysme et forment un manifeste cinglant sur notre époque et ses divisions.

Beyond The Styx. Combo aux intentions premières résolument Metal Hardcore, le groupe expérimente une étrange production musicale liée à ses influences particulièrement diversifiées.
BTS se définit comme une sorte de chimère musicale, composée de riffs bruts hardcore et métal, teintés d’harmonisations malsaines, de beatdown ectoplasmiques et d’envolées post chaotiques ; le tout relié par un chant aux traits borderlines, à la limite de la possession.

Samedi 8 novembre, 20h30 au Chato’do. 113 av. de Vendôme, Blois. 02 54 45 50 00. Soirée gratuite. Tout le programme sur www.chatodo.com.

Musique et vin

Panorama 2jpegL’art du Vin et celui de la Musique s’associent à de nombreuses occasions et les compositeurs s’en sont bien inspiré ! Philippe Ferro a choisi cette thématique pour le prochain programme de l’Orchestre d’Harmonie de la Région Centre. Soliste invité : Fabrice Millischer

Tournée du 8 novembre au 7 décembre. Programme, dates et lieux de concert sur www.harmonieregioncentre.com

 

Spectacles

Ouverture de la billetterie pour La Famille Semianyki 

470_54414733c72ef__semianyki_16_17Pour la 5ème année la Scène nationale d’Orléans vous présente un spectacle culte et familial avec les célèbres clowns de la troupe de Saint-Pétersbourg, fou rire garanti. Attention, ils débarquent pour exploser les codes et plafonds du Théâtre d’Orléans.

Issus du Théâtre Licedei de Saint-Pétersbourg créé par Slava Polunin, du légendaire Slava’s Snowshow, les Semianyki tourne depuis huit ans maintenant dans le monde entier avec leur chronique déjantée d’une famille heureuse. Imaginez un croisement entre les Deschiens, la famille Addams et des Simpson slaves qui auraient avalé du clown. Dans ce tourbillon foutraque, le père est alcoolique, la mère hystérique, la marmaille fiche la pagaille et le bébé… n’en parlons pas !

Mercredi 31 décembre 20h30 et jeudi 1er janvier 17h. Salle Touchard – Durée 1h40 – Tarif plein 36 €, tarif réduit 28 €. Ouverture de la billetterie mardi 4 novembre à 13h ou sur internet www.scenenationaledorleans.fr Renseignements au 02 38 62 75 30. Le Café du Théâtre organisera un réveillon après le spectacle.

Il n’est pas encore minuit…

470_53738f6f45a6f_jclaude_leblanc_1Ils reviennent à Orléans ! Les spectateurs orléanais qui y assistèrent ne sont pas près d’oublier Le Grand C, de la compagnie de cirque XY. Pour leur nouvelle pièce, Il n’est pas encore minuit, ces acrobates reconduisent leur collaboration avec Loïc Touzé, un chorégraphe contemporain, de grande exigence. Cette fois, les XY passent de 17 à 23 acrobates. Un ballet aérien, à couper le souffle, où de jeunes éléments juste sortis des écoles spécialisées trouvent place. Au rythme de la musique swing des années 1920, les pyramides, les grappes humaines, la voltige aérienne, les envols… s’enchainent à un rythme effréné.

Mercredi 5 et jeudi 6 novembre 20h30, Salle Touchard, Scène nationale d’Orléans.

Catena

470_5384b181dc0de_catena2Une première mondiale signée par l’artiste multi- facette Sylvain Dufour autant chorégraphe que scénographe et danseur. Basé à Châteauroux, vous avez pu découvrir son talent les saisons passées lors de collaboration avec l’artiste orléanais Jérôme Marin mais aussi dans notre programme d’actions artistiques et culturelles.

Jeudi 6 et vendredi 7 novembre 20h30. Scène nationale d’Orléans. À l’issue de la première, rencontre avec les artistes Salle Vitez.

 

Gertrud

54009a52b8f8b_gertrudEst-ce le récit d’une émancipation ou à l’inverse celui d’un désastre absolu?
Lorsque l’auteur suédois Hjalmar Söderberg écrit en 1906 Gertrud, il propose à la réflexion une trame qu’Ibsen ne désavouerait pas. Auteur de plus d’une trentaine de pièces et romans, c’est ce drame qui l’a fait connaître au-delà des frontières scandinaves, grâce notamment à l’adaptation mythique qu’en a fait C.T. Dreyer au cinéma en 1964. Son héroïne suit une route où les ruptures s’enchaînent, la propulsant doucement mais sûrement vers une solitude qui, si elle est choisie, implique aussi son retrait de la société où elle vit.

Du mercredi 5 au vendredi 7 novembre, CDN Orléans. Renseignements et location 02 38 81 01 00.

Camille Chamoux : Née sous Giscard

UnknownCe spectacle convoque la France dans laquelle je suis née et dans laquelle j’ai grandi. une France giscardienne, dont je me plains comme on se plaint de sa famille, sur laquelle j’ai aiguisé mon regard critique comme on apprend à le faire sur ses parents, et que je me sur- prends à regretter, comme on regrette parfois l’enfance qu’on a pourtant bien cherché à fuir. Ce spectacle convoque la nostalgie qui nous guette tous, celle des premières années de la vie bien sûr, mais surtout celle d’époques plus glorieuses. la nostalgie est un refuge pratique. lui tordre le cou est la mission de ce spectacle. Douloureuse mais jouissive.

Vendredi 7 novembre, 20h30, salle de spectacles de Saint Jean de la Ruelle.

Silence, on tourne !

silence_on_tourne_3copyright-michel_cavalca« Leur danse abstraite, follement inventive, risquée, suffit à prouver qu’ils ont non seulement du coffre et du culot, mais aussi quelque chose sous la casquette. Débordant de jouissance à se dépasser, les Pockemon valident la beauté pure du hip-hop…»

Silence, on tourne ! , est une forme d’hommage au cinéma des années 30 et 40 et aux origines du mouvement hip hop à New-York. Entre ces deux mondes, la magie opère et les liens entre le cinéma en noir et blanc et une danse toute en couleurs sont presque fusionnels, comme s’il y avait dans certaines comédies musicales de l’époque, les premiers germes du hip-hop.

Samedi 8 novembre, 20h30. La Passerelle, Fleury-les-Aubrais. www.ville-fleurylesaubrais.fr

Rêve de Valse

opérette rêve de valses (2)L’opérette viennoise revient à la salle des fêtes de Montargis. Celui qui, après Johann Strauss père et fils, devint à Vienne le roi de la valse, Oscar Strauss, tiendra l’affiche avec son œuvre en trois actes « Rêve de Valse ». 

Continuellement inspiré, hanté, enchanté par la valse, Oscar Strauss ne lui résiste pas. Revenant sans cesse sous ses doigts, elle fit frissonner l’âme de ses violons en lui fournissant ses motifs les plus heureux. Du début à la fin de l’opérette, la valse domine, celle du rêve d’amour. Elle est là, tout-à-coup, souple et cajoleuse, tantôt rêveuse et amoureuse, tantôt s’affirmant dans une turbulente joie de vivre. Le livret sait imprimer à l’action une certaine tension. La gaieté remuante y est dosée avec la mélodie sentimentale.

L’œuvre est reprise avec bonheur par les cinquante artistes (solistes, choristes, corps de ballet et orchestre) de  la compagnie « L’Air d’Opérette ».

Dimanche 9 novembre, 15h, salle des fêtes de Montargis. Réservations : office de tourisme de Montargis (02.38.98.00.87). Prix spéciaux pour groupes.

Compagnie du Grand Désherbage

wetterwaldSur scène, tout est prêt pour que débute le récital du maître.Tout sauf… les musiciens.
Le récital ne peut avoir lieu et c’est à un spectacle virtuel qu’est convié le public.
Damia, Teilhard de Chardin, Platon ou Dieu lui-même sont quelques-uns des invités de dernière minute. Sont abordées pendant plus d’une heure trente les questions qui séparent l’homme du mammifère quadrupède comme vous et moi. Créé à partir d’improvisations diverses, ce spectacle a été couronné au festival Performance d’acteurs de Cannes, a remporté la finale nationale des Franco-phonies d’acteurs d’Evry. Avec Denis Wetterwald et son orchestre.

Dimanche 9 novembre, 17h, Le Hublot, Bourges.

 

Expositions

Les engagés militaires juifs dans les deux Guerres

Invitation Engagés-BD2-1À l’aube de la Première Guerre mondiale, 40 000 Juifs étrangers vivent en France, où, dans leur immense majorité, ils se sont établis à partir des années 1880, fuyant les pogroms d’Europe centrale et orientale. Dès la déclaration de guerre en août 1914, 8 500 d’entre eux, en âge de porter les armes, se pressent dans les bureaux d’engagement.

 

Exposition jusqu’au 4 janvier au Cercil, Orléans. www.cercil.fr

 

Villes Visionnaires – Hommage à Michel Ragon

ragonComment les architectes expérimentent-ils à l’échelle de la ville ? Cette exposition présentera les recherches d’architectes de l’après-guerre et d’agences contemporaines, au travers d’une centaine de projets urbains visionnaires. Conçue en deux volets, elle réunira des œuvres de la collection du Frac Centre et d’agences reconnues internationalement.

Jusqu’au 22 février au FRAC Centre, Orléans. Ouvert du mercredi au dimanche de 12h à 19h. Nocturne chaque 1er jeudi du mois jusqu’à 20h. Visites commentées. 

www.frac-centre.fr

Roger Toulouse, les 25 premières années

Roger Toulouse_Le jeune homme au foulard rouge_1939 (c) musee des Beaux_Arts d OrleansÀ l’occasion du 20e anniversaire de la disparition du peintre, sculpteur et poète orléanais Roger Toulouse (1918-1994), le musée des Beaux-Arts d’Orléans, en collaboration avec l’association Les Amis de Roger Toulouse, présente du jeudi 11 septembre au dimanche 14 décembre 2014, l’exposition Roger Toulouse, les 25 premières années. Peintures et dessins (1933-1957). A travers plus de 130 œuvres, l’exposition retrace l’évolution de ce peintre singulier depuis ses années de formation à Orléans jusqu’à l’aube de sa période dite « des triangles ». (Voir Magcentre: Roger Toulouse, notre ami )

Jusqu’au 14 décembre au musée des Beaux-Arts d’Orléans. www.orleans.fr/

Les meilleurs photographes de nature

260_53f5b1a97f15c_affiche_portraitLa Galerie du lion vous offre la possibilité de venir découvrir l’exposition Wildlife Photographer of the Year issue du plus grand concours international de photographie de nature. Au total près de 43 000 clichés furent envoyés des quatre coins du monde aux membres du jury de la BBC et du Muséum d’Histoire Naturelle de Londres, exclusivement composé des plus grands spécialistes de la biodiversité. 

 

Galerie du Lion Orléans jusqu’au 23 novembre. www.galeriedulion.fr

Afficher les commentaires