Interview Jean Pierre Sueur : “identifier notre région”

 

IMG_0409 La Région a mis à profit l’inscription à l’ordre du jour d’une loi sur les régions pour préciser son appellation. Pour y parvenir nos parlementaires ont du vaincre les inquiétudes de ceux des Pays de Loire avec qui la fusion n’est pas envisagée…Jean-Pierre Sueur (sénateur PS Loiret) raconte ce changement de nom qui n’a jamais fait figure de “long fleuve tranquille”.

Interview

Pourquoi était-il important de faire évoluer le nom de la région ?

JPS. Depuis de nombreuses années, je milite pour le changement de nom de notre région. En effet, le terme « Centre » ne permet pas de situer ni d’identifier notre région. Il suffit pour s’en rendre compte de regarder l’émission la plus regardée de la télévision : la météo ! Quand la présentatrice dit : « Dans le centre de la France… », il s’agit du Massif Central, de l’Auvergne, du Limousin… mais jamais de notre région ! Or, le Val de Loire – et les châteaux de la Loire – sont connus dans le monde entier. Ils sont une formidable « image de marque », un atout fort. J’ajoute, qu’en devenant « Centre-Val de Loire », nous gardons le mot « Centre », ce qui est nécessaire car chacun sait que la Loire ne coule pas dans tous les territoires de notre région. Je pense en particulier au Berry, au Gâtinais ou à l’Eure et Loir. Mais ce n’est pas parce que nous ne tirerions pas parti de l’atout que représente le Val de Loire que cela entraînerait la prospérité du Berry ou du Gâtinais. Il faut, au contraire, rassembler tous nos atouts pour aller de l’avant. L’inscription à l’ordre du jour d’une loi sur les régions était une belle opportunité. Il fallait la saisir !

L’acceptation du nom Centre-Val de Loire au plus haut niveau de l’Etat et  en particulier par les représentants des Pays de Loire ne s’est pas faite sans difficultés. Pouvez-vous nous parler de ce chemin semé d’embûches ?

La Loire à vélo, rayon blésois. Photo J.Damase.

La Loire à vélo, rayon blésois. Photo J.Damase.

JPS.  Au Sénat, l’amendement que j’avais présenté a été repris par mes collègues des groupes UMP et UDI-UC. Et tous les sénateurs, quelle que soit leur appartenance politique, l’ont approuvé et voté à belle unanimité.

A l’Assemblée Nationale, les choses ont été plus difficiles. Ainsi, à la Commission des Lois, un amendement supprimant notre nouvelle dénomination a failli être adopté. Suite, en particulier, à l’intervention de Serge Grouard, notre dénomination a finalement été adoptée en commission par 11 voix contre 10 !

Un certain nombre de nos collègues députés ont craint que l’inscription dans la loi du nouveau nom « Centre-Val de Loire » pour notre région soit une manière subreptice de faire passer, sans le dire vraiment, la fusion entre régions Centre et Pays de la Loire, fusion à laquelle les élus des Pays de la Loire sont très majoritairement hostiles. En réalité, il n’en est rien. Nous avions bien compris, nous savions parfaitement qu’il n’y avait pas d’accord pour une telle fusion et que cela en serait pas voté ni au Sénat ni à l’Assemblée Nationale dans le cadre de ce projet de loi, ni d’ailleurs dans aucun autre cadre ! Mais les inquiétudes, craintes – même infondées ! – et supputations subsistaient, nourrissant des amendements venant de divers bords qui avaient pour objet de supprimer en séance publique notre nouvelle dénomination.

Jean-Marc Ayrault, ancien Premier ministre.

Jean-Marc Ayrault, ancien Premier ministre.

Cela a donné lieu à de nouvelles démarches. Ainsi, François Bonneau, président de la région a-t-il appelé Jean-Marc Ayrault qui nous a apporté son soutien.

Moi-même, je me suis entretenu du sujet avec le rapporteur de l’Assemblée, Carlos Da Silva, avec le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, avec Yves Colmou à Matignon, et Dominique Raimbourg, député de la Loire Atlantique, Hugues Fourage, député de Vendée, Marietta Karamanli, députée de la Sarthe… et pour finir avec Jean-Louis Gagnaire, député de la Loire. Tous ont finalement accepté  de retirer leurs amendements. Ainsi,  faute d’amendement contraire, notre nouvelle dénomination a été adoptée sans problème par l’Assemblée ce jeudi.

Quel avenir pour  Centre- Val de Loire ?

JPS. Un avenir prometteur. En effet, ce sera un atout fort pour notre région d’être désormais clairement identifiée. Ce nom est un  incontestable  atout culturel et touristique, puisque tout est aujourd’hui lié. C’est un atout très précieux pour l’essor de l’ensemble de notre région !

Propos recueillis par FC

 

Afficher les commentaires