Le prix Jean Zay remis à Christiane Taubira

 

taub

Christiane Taubira récompensée par Jean-Michel Baylet.

Ce mercredi 10 décembre, , la ministre de la Justice Christiane Taubira  a reçu au Sénat le prix  Jean Zay de la laïcité 2014 pour son livre «Paroles de liberté» paru dans la collection Café Voltaire chez Flammarion. Ce prix a été initié par le Parti Radical de gauche (PRG) pour marquer le centenaire de la séparation de l’église et de l’état.

 En présence des filles de Jean Zay, Hélène et Catherine, Jean-Michel Baylet, président d’honneur du jury et l’écrivaine, journaliste Nine Moati, présidente du jury et Jean-Pierre Sueur, membre du jury,  ont longuement félicité cette ministre  qui a porté avec force et courage la loi sur le mariage pour tous, mais aussi cette femme qui, depuis des années, porte haut la défense de la laïcité, les valeurs d’égalité et de liberté de la République. Ils lui ont remis  comme le veut la tradition qui a maintenant dix ans, un chèque d’un montant symbolique de 1905 euros.

 Après avoir souligné que le choix de la personne, en l’occurrence Jean Zay, républicain engagé, le ministre de l’Education nationale, Christiane Taubira  a dit que  l’écriture de son livre lui avait permis  de voir, de reconnaître  et d’exorciser  l’épine que  les propos racistes dont elle avait été l’objet avaient inscrit en elle  à l’insu de sa conscience. A ces affreux, elle écrit « En prétendant m’expulser de la famille humaine, ils se sont , par perfidie ou bêtise raciste, et de leur propre fait, exclus de toute conversation. Ils se sont interdits mon univers. Et si j’occupe le leur c’est leur affaire. Rien à leur dire donc ». Mais elle ne leur fera pas la joie de leur offrir la haine, elle préfère l’amour, immense, l’amour qui comprend la culture et la connaissance qu’on acquiert grâce à la laïcité.

 F.C.

 

 

Afficher les commentaires