Orléans ne veut plus rater le train

Il y avait foule jeudi matin dans le bureau du secrétaire d’Etat chargé des Transports. Les élus mécontents de la région Centre-Val de Loire au quasi grand complet, les maires d’Orléans et Châteauroux en tête, se sont rendu auprès d’Alain Vidalies pour lui faire part de leur opposition ferme au tracé aujourd’hui retenu pour le futur POCL (Paris-Orléans-Clermont-Lyon).

train gare orleansUn axe dit « médian », préféré par SNCF Réseau qui traverserait le Loiret sans s’y arrêter et qui ne le desservirait donc pas : « Nous serons la seule capitale régionale avec Ajaccio qui n’aurait pas son  train à grande vitesse » s’est indigné le sénateur PS Jean-Pierre Sueur, “encore Ajaccio a quelques excuses maritimes” !

Dans leur plaidoirie les élus ont rappelé, ce que personne ne nie au ministère des Transports et même à  SNCVF Réseau que la ligne TGV Paris-Lyon allait être saturée et qu’il serait donc opportun de la doubler par une nouvelle ligne à grande vitesse qui relierait Paris à Lyon via Orléans et Clermont-Ferrand.

Bourges gare trainCette ligne nouvelle (POLT) présente de nombreux avantages pour Orléans, mais aussi pour Bourges, et de nombreuses villes. En effet, dès lors qu’elle desservira Orléans et Bourges, elle apparaît comme toute à fait complémentaire… au POLT qui réapparaît non pas, certes, dans sa forme originelle —celle du pendulaire—, mais selon une modalité bien améliorée par rapport à l’existant, François Bonneau, président de la Région Centre-Val de Loire ayant obtenu des crédits complémentaires dans le prochain contrat de plan État-Région pour la rénovation de cette ligne » ont fait valoir les Loirétains qui de même que les élus de Bourges et de Chateauroux ont dans leurs cartons un « Y renversé », c’est à dire un tronc commun jusqu’à Orléans et Bourges puis un tronçon LGV (le POCL) nous menant à Lyon et un autre (le POLT) nous menant à Toulouse. Orléans ne veut plus rater le train. 

Certes SNCF Réseau vient d’annoncer qu’il stoppait tous les chantiers de lignes nouvelles pour se consacrer à l’entretien  et lorsque c’était nécessaire  à la remise en état du réseau existant. Les élus de la région Centre-Val de Loire sont venus dire au ministre qu’il y avait chez eux un consensus autour de la complémentarité Polt-LGV Pocl (Paris-Orléans-Clermont-Lyon), et qu’avec eux « les associations, les usagers et toute la population  était prêts à se battre pour cela et que le gouvernement ne devait pas perdre cela de vue ». Polis, respectueux mais déterminés

 F.C.

Afficher les commentaires