“Carmen” a fait naître émotion, frisson et enthousiasme

Emotion avec Carmen et Don José

Emotion avec Carmen et Don José

De vendredi à dimanche, quelque 8.500 spectateurs ont assisté avec passion,  au Zénith d’Orléans,  aux trois représentations de Carmen,  opéra de Bizet et première création de la Fabrique Opéra Val de Loire. Opéra participatif, cette production qui a fait appel à trois cent cinquante élèves de l’agglomération orléanaise pour créer entre autres décors et costumes, est un puissant spectacle qui a réuni sur scène plus de 170 choristes et 12 solistes  mis en scène par Jean-Claude Cotillard et soixante musiciens placés sous la direction de Clément Joubert . 
Dimanche soir, à l’heure du dernier salut, la salle n’en finit plus d’applaudir tous les acteurs du projet, compagnie d’interprètes enthousiastes, simples et complices  comme il n’est pas permis. Saluons encore une fois la fraîcheur de La Maîtrise de Léonard, la présence souveraine,  virevoltante et volcanique de Magalie Palies dont la voix est une pure merveille. Saluons encore cette grande émotion que ses duos avec   Stefano Ferrari (remarquable et touchant Don José) font immanquablement naître dans le public.
Estelle Micheau, Julien Clément, David Ortega, Charlotte Labaki et leurs partenaires solistes contribuent aussi au succès de ce ce spectacle alliant sourire et drame.
Superbe est enfin la mise en scène de Jean-Claude Cotillard  qui ponctue d’humour élégant le fil parfois sombre de cette pièce dont il ne fait pas perdre une miette d’intensité. Par ailleurs, voici une Musique de Léonie sans failles, ensemble orchestral conduit par Clément Joubert en osmose avec un chœur impressionnant d’engagement et d’une grande justesse de ton comme de jeu.
C’est le 22 mai que La Fabrique Opéra Val de Loire annoncera son nouveau projet. D’ores et déjà  attendu avec impatience, il verra le jour la saison prochaine. 
 
Jean-Dominique Burtin
 
 
 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.