La Pologne à Orléans: à l’amitié entre les peuples

L'arrivée du bateau polonais à Saint Jean de Braye

L’arrivée du bateau polonais à Saint Jean de Braye

La présence d’une délégation polonaise durant ce Festival de Loire dont la Pologne était l’invitée d’honneur, a donné lieu, en plus de la présence de beaux mariniers tout de blanc vêtus et de quelques réceptions officielles, à de chaleureuses rencontres avec la communauté polonaise locale qui se retrouve, entre autre dans l’association Loire-Vistule, créé en 1982 pour soutenir le syndicat Solidarnosc.

Car ne l’oublions pas, une petite communauté polonaise ( petite comparée à celles du nord et de l’est de la France) aujourd’hui estimée à environ 3000 habitants s’est constituée à Orléans, au fil du temps et de l’arrivée de migrants fuyant la misère, les menaces de la guerre puis le communisme.

Cette invitation de la Pologne au Festival de Loire était ainsi l’occasion rêvée pour cette communauté de célébrer un pays redevenu libre et relativement prospère depuis son intégration à la Communauté Européenne.

Il y eut d’abord ces rencontres avec les artistes venus de Gdansk, Cracovie et Wroclaw (voir Magcentre). Il y eut ensuite, ce samedi matin, une rencontre avec la délégation polonaise réunie autour de l’artiste Ewa Ciepielewska qui a quitté le port d’Orléans pour se rendre par le fleuve à Saint Jean de Braye, ville jumelée avec Tuchow, où elle était attendue par une délégation d’amis de la Pologne. L’artiste put ainsi raconter son périple pour venir depuis Cracovie, et les nombreuses étapes qu’elle fit dans les grands ports de son itinéraire, qui furent l’occasion d’organiser des ateliers d’artistes sur le thème de “la ville vue du fleuve”, le fruit de ces travaux fera l’objet d’une grande exposition dans le cadre de “Cracovie 2016” (voir plus bas).

Zbigniew Gazovski et Ewa Ciepielewska

Zbigniew Gazovski et Ewa

 

Ce fut aussi l’occasion d’une chaleureuse rencontre de l’artiste avec Zbigniew Gazowski, éminent scientifique, spécialiste de l’hydrologie de la Loire, mais surtout pionnier de la navigation entre la Loire et la Vistule puisqu’il fut le premier à réaliser la liaison Orléans-Cracovie par la voie d’eau, seul, sur une barque de sept mètres, il y a plus de vingt ans: bel exploit pour un aventurier alors âgé de 60 ans !

 

Le secrétaire d'Etat au Tourisme de Pologne

Tomasz Jedrzejczak secrétaire d’Etat au Tourisme de Pologne

Il y eut enfin ce cocktail aux saveurs polonaises où l’on pouvait déguster soupes et choucroutes locales (le bigos) mais aussi une abondante charcuterie, le tout arrosé (avec modération comme il se doit !) de vodka à l’herbe de bison.

Belle opportunité, en présence de Martine Grivot, adjointe au tourisme, et Olivier Carré Maire d’Orléans, de parler d’avenir  avec le secrétaire d’Etat au Tourisme polonais, Tomasz Jedrzejczak, venu tout spécialement de Pologne, qui après avoir souligné le charme d’Orléans, “ville romantique“, n’a pas caché sa volonté de développer le tourisme autour de la Vistule, le fleuve polonais qui possède, cas unique au monde trois villes classées au Patrimoine Mondial de l’Unesco (Gdansk, Varsovie et Cracovie). Alors l’exemple du Val de Loire, lui aussi classé au Patrimoine Mondial, l’intéresse évidemment, d’autant que les deux fleuves ont bien des points communs tant par leur histoire que par leur longueur, leurs paysages ou leurs débits capricieux.

Et puis Cracovie sera en 2016, Ville Européenne de la Culture, alors les idées du Festival de Loire sont bien sûr bonnes à prendre, et les orléanais cordialement invités à participer à ces grandes festivités où il y aura aussi, n’en doutons pas, de bonnes idées à prendre pour le prochain Festival de Loire 2017 !

Gérard Poitou

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. C’est bizarre, on ne souligne pas le jumelage ou pacte ‘amitié entre Orléans et Cracovie. Est-ce que qu’il y a un élu en charge de cette délégation à Orléans… Na zdrowie!

  2. “l’arrivée de migrants fuyant la misère, les menaces de la guerre puis le communisme”… Ils étaient heureux, à l’époque, ces migrants polonais de trouver une terre d’accueil !

    Curieux comme ils ont pu oublier si vite la tragique situation de “migrants” et comme ils sont capables aujourd’hui, se se montrer aussi inhospitaliers, voire hostiles à l’égard de réfugiés qui, évidemment, ne sont ni blancs, ni chrétiens mais “simplement” humains dans une détresse immense !

    Un peu révoltant, non ? Au minimum, très décevant !

Comments are closed.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail