La Rep déménage, la Nouvelle République est à vendre

D’après les informations de PresseNews, l’Association de défense des petits actionnaires de La Nouvelle République (ADPANR) a décidé de vendre les 25% du capital de La Nouvelle République du Centre-Ouest (NRCO) qu’elle détient.

Le siège de la NRCO à Tours.

Le siège de la NRCO à Tours.

Son président Michel Duterme, qui a été mandaté pour trouver un acquéreur, l’a annoncé le 28 septembre lors du conseil de surveillance du quotidien tourangeau (166 753 exemplaires, -2,9%). Motif de cette décision : aucun épargnant n’a touché de dividende depuis dix ans.

Proposé cet été à la famille Saint-Cricq et ses alliés (15% du capital) – qui n’ont pas donné suite, faute de finances suffisantes -, ce bloc d’actions pourrait désormais intéresser plusieurs acteurs de la presse régionale. Le groupe auvergnat Centre France-La Montagne (La République du Centre, le Berry, l’Echo, le journal du Centre…) déjà présent au capital à hauteur de 16%, pourrait en premier lieu se porter acquéreur des actions de l’ADPANR. Il deviendrait ainsi l’actionnaire de référence et le propriétaire de facto de La Nouvelle République du Centre-Ouest. Le reste du capital est éparpillé entre les Saint-Cricq, la Caisse d’épargne et d’autres petits actionnaires non fédérés au sein de l’ADPANR.

En second lieu, le groupe belge Rossel, qui avait échoué dans son rapprochement avec Centre France-La Montagne en 2011, pourrait entrer au capital. Enfin, Sipa/Ouest-France, dont la zone de diffusion jouxte celle de La NRCO, ne devrait pas se montrer insensible aux sirènes de Duterme.

republique du centre

Les futurs locaux de La République du Centre, avenue des Droits de l’Homme

Quant à la République du Centre qui appartient au groupe Centre France, elle va quitter son siège historique de Saran (Loiret) au printemps 2016. Moins de deux ans après l’arrêt des rotatives, la République du Centre va quitter son site historique de Saran près d’Orléans. Le quotidien du Loiret qui avait été racheté en 2010 par Centre France, va tourner définitivement la page et emménager dans des locaux plus adaptés à ses effectifs dégraissés des services techniques et d’une bonne partie de l’administration. Le journal, qui est maintenant imprimé à Auxerre sur les presses de l’Yonne républicaine, s’installera  avenue des Droits de l’homme à Orléans, dans les anciens locaux de Téléperformance, un centre d’appel, assez loin du centre ville. La République du Centre qui regroupera les services de Saran, avec Alliance média et la rédaction locale de la rue du Grenier à Sel, occupera environ 1 000m2 de bureaux en location. Le Comité d’entreprise et le CHSCT ont donné un avis favorable à ce déménagement qui devrait se faire au printemps 2016 après les travaux indispensables sur le plateau.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. La crise de la presse écrite continue, perdure, s’amplifie, faute de trouver un modèle économique viable. L’information disponible sur Internet est partielle, mal rédigée, souvent dupliquée. Là aussi, pas de modèle économique viable et des pages surchargées de publicité qui mettent un temps fou à s’afficher.
    Les grands quotidiens et la presse économique tombent aux mains de patrons d’industrie qui se moquent de gagner de l’argent avec, mais y voient un instrument au service de leur pouvoir.
    Voilà qui n’est guère réjouissant.

Les commentaires pour cet article sont clos.