“Jur”, le chant du corps

Photo Marie Line Bonneau

Photo Marie Line Bonneau

“Fossile”, curieux titre du dernier album de ce groupe qui autour de son étonnante chanteuse propose une musique qui, (est-ce là le sens du titre ?),viendrait des profondeurs non pas du temps et mais bien des différentes langues que Jur choisit de mêler pour nous envouter: catalan, espagnol, français ou anglais.

Tout cela n’est pas sans rappeler une autre illustre et malheureusement disparue polyglotte, Lhasa, mais la comparaison s’arrête là tant Jur propose une approche originale de la musique, de sa musique dans laquelle elle s’engage physiquement comme hallucinée par sa propre voix, nous entrainant sur les rives mystérieuses de notre inconscient musical, réveillant des sensations primales enfouies.

Belle soirée donc ce jeudi soir au Théâtre de la Tête Noire, qui accueillait le Festival de Travers pour nous faire découvrir cette chanteuse hors du commun, puissante autant que filiforme, sans doute la plus étrange mais aussi la plus bouleversante de cette programmation 2015, avec un singulier brin de folie qui nous toucha au plus profond, dans ce voyage dans le monde inexploré de ses mélopées.

Sans oublier le délire d’un final, où Jur chante inlassablement sous un amoncellement improbable d’instruments et d’objets scéniques, ultime image d’une volonté absolue de chanter…

Gérard Poitou

jur

“Jur”
avec en première partie Armelle Dumoulin
Jeudi 15 octobre 2015

Théatre de la Tête Noire Saran

Tout le programme du Festival de Travers: ICI
ABCD 45

http://jurmusique.com/site/discographiejur/#.ViD6K2vgC-d

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. La culture,
    c’est avant tout l’envie d’aller plus loin et de découvrir. Saluons les initiatives de petits groupes qui veulent partager leur enthousiasme et merci aux bénévoles qui malgré l’air du temps, continuent à faire tourner la machine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail