Régionales : Droite et Centre unis scellent leur accord électoral

Le Modem va s’immiscer dans le duo UDI-Républicains. L’accord électoral va également inclure des chasseurs et des « écologistes ». C’est à  la tuilerie de la Bretèche de Ligny-le-Ribault, lieu « symbolique de la tradition et de la modernité » et les pieds dans la glaise que les trois porte paroles régionaux de la droite et du Centre : Philippe Vigier (UDI), Guillaume Peltier (LR) et Marc Fesneau(Modem) ont voulu présenter l’accord qui vient d’être scellé entre leurs trois partis.

Fesneau vigier peltier

Marc Fesneau(Modem), Philippe Vigier (UDI) et Guillaume Peltier (LR)

À ceux qui s’étonnaient de la lenteur de l’opposition régionale à s’unir Philippe Vigier a tenu à être clair : « nous avons pris le temps pour déboucher sur un accord solide, il a fallu s’écouter et se connaître pour que nos différences soient avant tout une richesse ». En fait l’accord dépasse le simple cadre des trois partis puis qu’il englobe aussi les fédérations départementales de chasse (avec notamment le président des chasseurs d’Indre-et-Loire qui sera présent sur la liste) et le mouvement « écologie bleue », petite formation « d’écologistes » de droite. Mais la répartition initiale établie entre les Républicains et l’UDI reste la même : 70% des sièges pour LR (qui prend les chasseurs sur son quota) et 30% pour l’UDI (avec inclusion du Modem).

Projet régional dévoilé en novembre

La division du pouvoir restera également la même en cas de victoire : la présidence régionale à Philippe Vigier, la première vice-présidence à Guillaume Peltier et la 3ème à Marc Fesneau puisque la 2e sera dévolue à une femme. « C’est une union totale se réjouit Guillaume Peltier, la première signée en France pour un projet clair et chiffré. Nous ne ferons pas des promesses qui ne pourront pas être tenues. C’est aussi un vrai contrat et pas un accord ficelé entre les deux tours comme ce sera le cas pour la gauche divisée ».

Fesneau vigier peltierEntre le centriste Fesneau et le « droitier » Peltier y avait-il risque de « grand écart » ? : « il n’y a pas eu une seule difficulté entre nous répond Marc Fesneau, aucun blocage ni division »… « En fait, ce qui nous rassemble est 1000 fois plus important que ce qui nous divise », ajoute Guillaume Peltier. Par-delà la répartition des sièges, cet accord devait aussi accoucher d’un « projet régional » qui sera dévoilé vers le 20 novembre alors que les différentes listes départementales seront présentées fin octobre.

Ce projet sera « audacieux et courageux », « intelligent et créatif », alliant « tradition et modernité » afin de créer une « région d’excellence ». Le contrat accordera une large place à la compétitivité, à la jeunesse (« le plus grand échec de François Bonneau c’est la jeunesse »), la solidarité, la contractualisation, la simplification. Ce programme sera décliné en six réunions thématiques dans les départements avant quelques grands meetings régionaux comme le 2 décembre à Orléans.

Les moyens de la région détournés ?

Droite et Centre unis veulent désormais « écrire une belle histoire ». Pour cela ils doivent « d’abord donner envie aux électeurs » d’aller voter les 6 et 13 décembre. Ce sera l’objet de la campagne qui débute et qui risque d’être animée. Les premières escarmouches sont d’ailleurs déclenchées sur l’aide aux associations où le trio s’estime « injustement mis en cause » par le PS. Sur ce terrain Philippe Vigier estime « inadmissible que François Bonneau dévoie et utilise les moyens de la région pour inviter les associations aux fêtes de Loire ». Philippe Vigier lui a donc adressé une lettre ouverte -sans réponse jusqu’à présent- afin de recevoir un listing des associations de la région. Marc Fesneau enfonce le clou sur la campagne socialiste qui « utilise les moyens les plus éculés et les vieilles ficelles en recourant à une kyrielle de premières pierres, d’inaugurations, de signatures ». La campagne sera donc vive même si elle va quelque peu hiberner le temps des vacances scolaires avant de repartir de plus belle début novembre.

J.-J.T.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *