Naissance de l’UDE, pour élargir la majorité présidentielle

L’Union des Démocrates et Ecologistes (UDE) a vu le jour samedi à Paris. Porté sur les fonts baptismaux sous le regard bienveillant du PS, cette nouvelle formation a ouvert son congrès fondateur placé sous la présidence de Jean-Luc Bennahmias, par une minute de silence à la mémoire de Rémi Fraisse, le militant écologiste mort le 26 octobre 2014 au cours d’un rassemblement contre la construction le barrage de Sivens dans le Tarn.

Jean-Vincent Placé (au centre et François de Rugy (à droite)

Jean-Vincent Placé (au centre) et François de Rugy (à droite)

Le mouvement, présidé par le sénateur Jean-Vincent Placé, résulte de l’union du Front démocrate de Jean-Luc Bennahmias avec Ecologistes fondé par le député François de Rugy. Quelques 300 personnes avaient répondu à l’appel des fondateurs et pris place dans une salle de la Cité des sciences et de l’industrie. Des membres du PRG, du Mouvement des progressistes de Robert Hue, du MRC et du Mouvement écologiste indépendant étaient présents.

Le patron du PS au premier rang

Jean-Christophe Cambadelis.

Jean-Christophe Cambadelis.

Au premier rang du public se trouvait le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis. C’est le signe que, bien que petite, l’UDE est destinée à conforter la majorité présidentielle et à ne pas la cantonner au seul PS. Cette ouverture au centre gauche minore le poids de EELV et vise à empêcher une candidature de Cécile Duflot à la présidentielle de 2017 ce qui, même avec un faible score, pourrait priver Hollande de sa qualification pour le second tour.

 

«L’écologie a vocation à entrer au gouvernement»

Les trois fondateurs avaient posé les bases de cette union début septembre, quelques jours après la démission avec fracas de Jean-Vincent Placé et François de Rugy d’Europe Ecologie-Les Verts, dont ils avaient dénoncé la «dérive gauchiste». «Oui, nous soutenons le gouvernement, oui, nous soutenons François Hollande. Nous sommes des gens responsables, pragmatiques», a déclaré dans son discours introductif le président du Front démocrate Jean-Luc Bennahmias. De son côté François de Rugy a été plus précis encore  «  si nous créons un rassemblement, c’est parce que nous considérons que l’écologie a vocation à entrer au gouvernement». Mais, si ses membres souhaitent participer au gouvernement, l’UDE a fait savoir qu’elle ferait entendre sa voix et qu’elle rappellerait avec fermeté à François Hollande sa promesse de fermer la centrale nucléaire de Fessenheim.

F.C.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Placé écologiste ? ECOLOGISTE se dit – il ; ah , bon .
    Alors , qu ‘ il nous présente ses actions personnelles et leurs résultats au service de la défense et , ou , de la mise en valeur , de l ‘ environnement !
    Se faire passer pour ce qu ‘ il n ‘ est pas ; c ‘ est trop fort , non ?

  2. 1 mn de silence pour Rémi Fraisse tué par les forces de l’ordre, parce que suspecté à distance et de nuit de vouloir porter atteinte à la sécurité de l’état! et fabriquer une”union écologiste”qui ne réunit que ceux qui approuvent la politique du même état voila une couleuvre de plus que des candidats à un portefeuille ( de 6000 euro de retraite après 5 ans de présence sur les bancs de l’Assemblée nationale par exemple) n’hésitent pas à avaler.Bon appétit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail