“Alice et Hyde”, des tissus à la chair

Quelques notes en noir et blanc en préliminaire des RAMI (Rencontres Artistiques de Musique Improvisée) qui débutent jeudi soir à la Scène Nationale d’Orléans, car comme nous l’explique Gérard Bedu, organisateur des RAMI, cette exposition intitulée “Alice & Hyde” est une illustration picturale des principes mis en œuvre dans la musique improvisée, c’est à dire la création comme processus résultant de la rencontre, en l’occurrence ici la rencontre de deux artistes, l’une photographe (Valérie Bernard) et l’autre plasticien ( Guillaume Brabant *) qui dialoguent et confrontent leur technique dans un projet artistique partagé.

« Le corps est comme un champ de bataille où il serait bon que nous revenions » 
(Antonin Artaud)

Et le résultat est saisissant, parfaitement éclairées, ces photos-peintures, hybridation d’un noir et blanc très graphique, nous font entrer dans un monde où les tissus deviennent chairs (ou l’inverse), pour composer des corps fantomatiques dont la plasticité érotique s’écorche, se fragmente, s’abstrait,  mêlant soudainement désir et terreur…

bernard / Brabant

Ajoutons que la loggia du théâtre reste un lieu magnifiquement adaptée pour de telles expositions artistiques, et ne désespérons pas qu’en ces temps de pénurie de galeries orléanaises, après la fermeture de deux galeries cette année, les amateurs d’art puissent (re)trouver là, l’occasion de satisfaire leur appétit pictural, avant ou après un spectacle, comme ce fut le cas pendant de nombreuses années…

Gérard Poitou

Exposition “Alice & Hyde” Valérie Bernard / Guillaume Brabant

Loggia du Théatre avenue Pierre Ségelle 45000 Orléans jusqu’au 25 octobre 2015
http://www.scenenationaledorleans.fr/

Le programme des RAMI: ICI

*Guillaume Brabant est également exposé à la galerie Le Garage à Orléans (voir son interview sur Magcentre)

Valérie Bernard Guillaume Brabant

Valérie Bernard Guillaume Brabant

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail