La soupe à l’union

L’accouchement s’est fait attendre, mais le résultat dépasse les espérances : la liste régionale de la Droite et du Centre à la sauce loir-et-chérienne a été dévoilée au bord de la Loire, en face du château de Chaumont-sur-Loire. Avant la prise d’assaut ?

regionales udi lr vigier peltier

La maïeutique est un art hellénistique que peu savent maîtriser hormis certaines sages-femmes naturellement. En politique, cette philosophie socratique est un lointain souvenir relégué aux épreuves du baccalauréat. Mais quand même, reconnaissons aux artisans de la liste d’union de la Droite et du Centre un mérite : ça valait la peine d’attendre !

En Loir-et-Cher en tout cas, le casting vaut le déplacement. Et si « Paris vaut bien une messe », la présentation de la liste conduite par l’inédit attelage Philippe Vigier (UDI) – Guillaume Peltier (L.R) – Marc Fesneau (Modem) valait bien une petite sortie champêtre en bord de Loire, en face du Château de Chaumont-sur-Loire. Les plus belles forteresses ne sont pas, tout médiéviste qui se respecte le sait – imprenables. Et en attendant de franchir le Rubicon, la liste des douze (plus Philippe Vigier ça fait treize) s’est retrouvée comme au bord du Lac de Tibériade lors de l’appel des pêcheurs par Jésus. En mieux, car cette fois-ci il y avait six femmes dès le début du recrutement !

Un remake de Jules et Jim

C’est promis juré : « le grand bonheur, c’est qu’on soit tous les trois ! », a entonné sur l’air des lampions le mousquetaire Vigier. Christiane Taubira n’aurait pas rêvé mieux avec son « mariage pour tous », qui semble à côté relégué à un projet de TPE pour lycéens désœuvrés. Pensez donc ! Un mariage à trois ! Un remake de Jules et Jim, mais… qui va donc jouer Jeanne Moreau ? Peut-être le Modem, dont il y a peu pourtant le député-candidat d’Eure-et-Loir ainsi que le prince de Sologne Guillaume Peltier n’osait même pas prononcer le nom. « Et tirer son mouchoir (orange), c’est tirer son linceul » aurait dit un cadet de Gascogne… « La liste a été faite avec beaucoup de précautions », a-t-il ajouté, enfonçant une belle porte ouverte au passage… « La politique, ce sont des moments de partages, des moments de combats, des moments de rassemblements ». On dirait un discours de vestiaires du XV de France à la mi-temps un jour de grand match.

regionales udi lr vigier peltierC’est ensuite le maire de Neung-sur-Beuvron et président de la communauté de communes de la Sologne des Etangs, cintré dans son costume de pompes funèbres, qui présenta les acteurs comme dans un générique de cinéma. « C’est un renouveau et une renaissance ! 18 ans, c’est long ! Nous avons – notez-le – trois trentenaires, une surreprésentation du secteur privé, un équilibre rural et ville », c’est enflammé le chef de file de Les Républicains du département. Et lorsqu’on demande aux créateurs s’ils recréent le fameux conseiller territorial enterré par les socialistes (quatre conseillers départementaux sur la liste, qui devront faire des choix cornéliens en 2017 quand le glas du cumul des mandats aura sonné), ils ne se démontent pas : « Oui, on y était d’ailleurs favorable », dit Guillaume Peltier, mais qui s’en souvient désormais ? « C’est une liste de renouveau, d’audace, d’équilibre ». On ajouterait même d’équilibriste tant on a hâte d’être dans l’action des assemblées régionales, lorsque cette « soupe à l’union » sera mise à l’épreuve du feu vif des casseroles de cuisines.

“Ça a pris du temps de construire cette union”

Marc Fesneau, qui pour l’occasion avait mis une cravate (« la deuxième fois en comptant le jour de son mariage » ironisa Philippe Vigier, taquin), s’est lui aussi réjouit naturellement : « Je suis très content d’être là ; c’est vrai ça a pris du temps de construire cette union (euphémisme), et le fait d’être devant le Château de Chaumont-sur-Loire est déjà un signe de nos futures priorités, notamment en matière touristique. »

Mais que serait une si belle union sans deux tontons pour parrainer le tout ? Les mocassins dans l’herbe verte et sèche de cette belle fin d’après midi d’automne ligérien, oncle Patrice (Martin Lalande) et oncle Maurice (Leroy), étaient là aussi pour apporter leur bénédiction urbi et surtout orbi à la fraîche union « solide comme une brique de Sologne » (G. Peltier). Ou un pavé dans la mare, c’est selon. « C’est une belle liste, faite de sacrifices et d’efforts », a annoncé PML. « J’ai hâte que ça change ! », a soufflé Maurice Leroy qui parlait « au nom des cinq autres présidents de la région. Ça a pris du temps c’est vrai, mais il vaut mieux prendre le temps que de faire une union mal bricolée. On a besoin d’alternance, avec le soutien des Chasseurs et d’Ecologie bleue. Le temps de l’alternance est venu !»

Aucun doute possible : s’ils franchissent la Loire et prennent les clés du Château de Chaumont-sur-Loire, il faudra se souvenir de tout ce qu’on aura vu et entendu ce lundi 26 octobre 2015, au bord de l’eau, « sur la plage abandonnée, coquillages et crustacées… »

Alcide Arnould.

La liste

Philippe Vigier, tête de liste régionale de la Droite et du Centre.

1. Guillaume PELTIER (LR), 39 ans, chef d’entreprise, maire de Neung-sur-Beuvron, président de la Communauté de communes de la Sologne des Etangs
2. Isabelle MAINCION (UDI), 63 ans, auxiliaire vétérinaire, conseillère régionale sortante, maire de la Ville-aux-Clercs, présidente du Pays Vendômois
3. Marc FESNEAU (MoDem), 44 ans, maire de Marchenoir, président de la Communauté de communes Beauce et Forêt
4. Isabelle HERMSDOFF (LR), 43 ans, conseillère clientèle, conseillère départementale (canton Romorantin) et conseillère municipale de Romorantin-Lanthenay
5. Nicolas PERRUCHOT (LR), 49 ans, chef d’entreprise, conseiller régional sortant -président du groupe d’opposition LR/UDI, 1er Vice-président du Conseil départemental (canton d’Herbault)
6. Marie-Hélène MILLET (MoDem), 64 ans, conseillère départementale (canton de Blois 2)
7. Alexandre CORNET (LR), 32 ans, exploitant agricole
8. Christina BROWN (LR), 57 ans, gestionnaire de patrimoine, Vice-présidente du Conseil
9. Anis SABRI-LEBARON (UDI), 38 ans, avocat, délégué UDI 1ere circonscription
10. Patricia FHIMA (UDI), 47 ans, opticienne optométriste, conseillère municipale de Vineuil et conseillère communautaire à Agglopolys
11. Houari BEN YAGOUB (LR), 50 ans, boulanger
12. Marie-Ange TURPIN (LR), 61 ans, pharmacienne, première adjointe de Lamotte-Beuvron

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail