Deux nouveaux lycées en région Centre-Val de Loire promis par François Bonneau

Alors ce prochain lycée du Loiret où faut-il le mettre? Châteauneuf-sur-loire, Bray-en-Val, Jargeau…? Quoi qu’il dise, quoi qu’il fasse, tous les déplacements du Président de région François Bonneau à un peu plus d’un mois du premier tour, sont qualifiés d’électoraux.

François Bonneau a annoncé deux nouveaux lycées, ici avec Valérie Corre et Anne Leclerc.

François Bonneau a annoncé deux nouveaux lycées, ici avec Valérie Corre , Anne Leclerc et Olivier Frézot.

De fait, même si l’étude qui devra déterminer l’emplacement et la taille du futur lycée a été votée lors de la dernière session (et dont les conclusions devraient être rendues au premier trimestre 2016) François Bonneau était jeudi entouré de certains de ses colistiers et d’élus des interco de Sully, Ouzouer, Châteauneuf, Jargeau… en présentant ce projet à Châteauneuf-sur-Loire (un signe quand même) aux côtés de Valérie Corre députée (PS) de la circonscription.

Des lycées orléanais saturés

“Nous devons répondre à l’urbanisation de ce secteur dynamique de l’est orléanais” explique François Bonneau qui convient que le besoin existait déjà avant les précédentes régionales en 2010. Aujourd’hui ce sont 18 000 véhicules qui empruntent la “deux fois deux voies” entre Orléans et Châteauneuf. Quant aux lycéens, certains partent de leur domicile à 6h 30 pour rentrer que le soir à 19h.

Lycée Jacques Monod

Lycée Jacques Monod

Selon leur situation géographique les lycéens sont répartis sur les établissements de Saint-Jean-de-Braye (Jacques Monod) qui est saturé et où certains cours sont donnés dans des préfabriqués, à Voltaire et Gauguin à Orléans la Source, qu’il n’est pas question d’agrandir encore et, de l’autre côté à l’est sur Gien, à Bernard Palissy et à Marguerite Audoux. “On ne peut se satisfaire de voir nos enfants dans les transports”, a indiqué Olivier Frézot, le premier secrétaire du PS et ce, même si la promesse de la gratuité de l’exécutif sortant (les transports scolaires vont passer aux régions) permettra aux familles d’économiser environ 230€ par an sur un tel trajet. “Ce projet fait partie de notre schémas d’aménagement du territoire élaboré au conseil régional” a poursuivi le conseiller régional sortant. Nombreux sont aussi les lycéens qui se retrouvent interne dès 16 ans à Jacques Monod.

Pas au détriment de Gien

François Bonneau a tenu aussi à préciser, “il n’est pas question d’abimer les lycées du Giennois” avec ce nouvel établissement dont le coût est estimé à 20-30 millions d’euros. Certainement pas les 80 dont parlent les candidats de droite renvoyés dans leur corde par François Bonneau qui précise que le nouveau lycée ne sera pas un lycée agricole (comme à Bourges) mais un établissement moyen de 600 à 1 000 places. Ouverture prévue à l’horizon 2020. L’autre projet de lycée en région concerne la région de Maintenon, Epernon et Rambouillet dont les jeunes fréquentent aujourd’hui les lycées saturés de Chartres et de Dreux. Des projets scolaires qui ne devraient pas être remis en cause quel que soit le résultat des régionales. C’est bien là l’essentiel.

Ch.B

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail