Régionales: François Bonneau renforce son centre…

Ce n’est certes pas la grande union de la gauche prôné par Jean-Christophe Cambadélis dès le premier tour. Pour autant, les petits partis comme les petits cours d’eau… Aussi François Bonneau a voulu mettre en scène vendredi des ralliements centristes à sa candidature.

bonneau

Il a d’ailleurs lancé au passage que ses adversaires constituaient une “liste de droite et d’extrême droite”. A son siège de campagne de l’ABC, près des bords de Loire à Orléans, François Bonneau a donc reçu le renfort de Pierre Commandeur, UDE (le nouveau parti de Jean-Vincent Placé), un Tourangeau viré du Modem par Marc Fesneau pour avoir poursuivi son alliance avec la gauche à la mairie, ainsi que celui de Mohamed Ouggahi, du Mouvement des Progressistes (Loiret) le micro-parti de Robert Hue qui seront tous deux sur les listes départementales.

bonneau Il y avait là encore une représentante de Cap 21, le parti de l’ancienne ministre de l’écologie Corinne Lepage, représenté par Guy Malzoppi, (qui ne sera pas candidat) et deux candidates,  Cathy Munsh-Masset, deuxième sur la liste d’Indre-et-Loire derrière Jean-Patrick Gille, et  Sylviane Boens, une candidate de la société civile d’Eure-et-Loir.

Quant aux négociations avec son aile gauche au soir du 6 décembre ce sera une autre paire de manche. 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *