Albéric de Montgolfier ne croit pas au retour sous 3% du déficit budgétaire en 2017

Le sénateur (Les Républicains) d’Eure-et-Loir, rapporteur de la commission des finances du Sénat explique dans un rapport pourquoi il ne croit pas au retour du déficit budgétaire sous les 3% en 2017 ce qui est le principal objectif affiché par le gouvernement.

de_montgolfier_alberic08011m

Albéric de Montgolfier

« En France,   entre 2011 et 2014 les dépenses publiques ont augmenté en moyenne annuelle de 2,1% contre 0,9% par an au cours de la même période dans la zone euro ». Pour Albéric de Montgolfier, « le gouvernement promet de réduire la dépense publique de façon drastique à 0,3% en 2016 et à 0,1% en 2017 sans indiquer les moyens par lesquels il y parvient » Le sénateur s’en reporte alors aux 1,2% et 1,4% de progression de la dépense publique au cours des deux dernières années et établit que dans ce cas, à la fin de 2017 le déficit budgétaire ne serait pas  de 2,7% comme prévu mais de 3,9% du PIB.  Cela sans compter sur d’éventuels aléas. Il invite donc le gouvernement  à « donner plus de  substance à son programme d’économies ».

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail