Arnaud Méthivier enterre la hache de guerre avec le maire d’Orléans

Dans un long communiqué reproduit ici intégralement, Arnaud Méthivier, (parlant de lui-même à la troisième personne), nous livre le compte rendu de sa rencontre avec les élus d’Orléans.

(Voir le résumé des épisodes précédents dans Magcentre)

 

“Orléans – Future capitale de l’émotion ?

Le lundi 2 novembre, une rencontre entre Arnaud NANO Méthivier et Olivier Carré, maire d’Orléans a eu lieu dans la maison communale suite à l’interdiction de scène de l’artiste en clôture du festival de Loire 2015.

Plus qu’un rendez-vous entre deux personnes, Mr le maire était accompagné des représentants des citoyens Nathalie Kerrien, adjointe à La culture, Martine Grivot adjointe au tourisme et à la promotion du territoire et son directeur .

Prévenu par avance, Arnaud Méthivier était pour le coup, accompagné du président de l’association Nanoprod (qui organise la fête des Duits et le C.I.R.A) , de l’administratrice du Centre indépendant de recherche artistique (C.I.R.A) , de la chargée de communication pour Nanoprod, et de la gérante de la société de production qui a employé l’artiste Arnaud NANO Méthivier lors de son concert du 27 septembre qui a fait polémique et provoqué l’interdiction de scène de l’artiste le dimanche 27 septembre.

Il a été convenu d’un commun accord et en préambule que la réunion concernerait plus le futur et ses perspectives, que le passé.

En l’absence de témoins directs (côté mairie) du concert qui a posé problème aux représentants des citoyens, le samedi 26 septembre, le sujet a été peu abordé. Arnaud Méthivier a tout de même précisé que la phrase et l’idée « la ville ferait mieux de mettre l’argent du feu d’artifice dans la fête des Duits » n’a jamais été prononcée, ni même pensée par lui, et qu’il s’agissait d’un mensonge de la part de la ou les personnes qui ont relayé les dires de l’artiste.

L’interdiction de scène de l’artiste, le dimanche 27 septembre a bien sûr été abordée.

Il semble qu’une difficulté de discernement a été créé par le cumul des rôles d’Arnaud Méthivier, artiste associé au festival de Loire et par conséquent programmateur et présentant ses propres créations sur scène.

*Cette situation n’est pas inédite pour l’artiste, déjà associé à d’autres festivals par le passé sans problèmes.

Arnaud Méthivier a demandé une attention toute particulière et un respect envers le public dans les projets de la ville ou les projets qu’elle accompagne, le public étant la principale victime de l’interdiction de scène de l’artiste selon lui. (le nombreux public présent n’a pas été prévu du changement de programme orchestré par la mairie).

Un débat a eu lieu sur la place de l’artistique dans le festival de la marine fluviale d’Orléans, mais aussi dans la ville et toute l’année à Orléans.

Il a notamment été remarqué une absence de photographies d’artistes sur le site internet du festival de Loire ou son Facebook au profit parfois d’éplucheurs de pommes de terre.

Il a été rappelé que Arnaud Méthivier prône à travers la Fête des Duits, le C.I.R.A (avec l’association Nanoprod) et ses diverses action dans la ville,  la « cultivation » mot qu’il a imaginé pour décrire l’action de cultiver les autres par l’artistique pour leur enrichissement personnel, mot et action très différente de ‘acculturation’ ou ‘animation’ .

Une conséquence heureuse de l’interdiction de scène du festival est que le service culturel de la mairie d’Orléans sera dorénavant impliqué dans le festival de Loire. (annonce applaudie concrètement par Arnaud Méthivier).

Mr le maire a prévenu qu’il souhaitait également et dans un avenir proche,  émouvoir et surprendre,  grâce à tous les arts, hors lieux traditionnels dédiés et en complément de ces derniers, et qu’il s’agissait d’un grand projet de la mairie d’Orléans.

L’incident du festival de Loire ne remet pas du tout en questions les diverses collaborations entre Arnaud Méthivier (souvent représenté par l’association Nanoprod) et la mairie d’Orléans, mais semble, au contraire, les conforter.

Emouvoir, surprendre, hors les murs étant une priorité de l’association Nanoprod et de son directeur artistique Arnaud NANO Méthivier à travers notamment le « C.I.R.A » et la « Fête des Duits-rafraîchissements artistiques », et cela depuis des années, en plus de créer de l’émotion dans un acte de « cultivation », les représentants présents de la ville d’Orléans se sont positionnés à continuer d’accompagner le développement des projets de l’association Nanoprod (C.I.R.A et Fête des Duits).

Un rendez-vous travail a déjà été programmé.

Les échanges ont été très cordiaux et constructifs.

L’avenir promet ainsi aux citoyens, plus d’émotions due à l’artistique dans la ville d’Orléans, notamment avec l’association Nanoprod.

Bien Duitement

 
Arnaud Méthivier *
 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. On aimerait lire la position “officielle” de la mairie d’Orléans.
    L’adjointe à la Culture a le plus grand nombre de conseillers délégués.
    C’est Martine Grivot qui a en charge le Festival de Loire.
    Aucune mention dans ce communiqué concernant l’adjointe à l’évènementiel, sans les services de laquelle, il n’y aurait pas de Festival de Loire.
    Heureusement, Olivier Carré est un homme ouvert au dialogue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail