L’actrice du film Much Loved, Loubna Abidar agressée au Maroc

L’actrice Loubna Abidar qui était venue présenter le film “Much Loved” à Orléans (voir Magcentre) en septembre dernier au cinéma des Carmes, vient d’être violemment agressée à Casablanca ce jeudi.

Loubna Abidar et Asmaa Lazrak actrices de Much Loved aux Carmes

Loubna Abidar et Asmaa Lazrak actrices de Much Loved aux Carmes

D’après le site du Figaro:

Molestée jeudi dernier à Casablanca, la comédienne a préféré fuir le Maroc pour des raisons de sécurité.

Traumatisée après son agression jeudi à Casablanca, Loubna Abidar a coupé son téléphone portable et pris le premier avion pour la France. Elle savait qu’elle prenait un risque en interprétant le rôle d’une prostituée dans Much Loved, le film du réalisateur franco-marocain Nabil Ayouch, mais pouvait-elle imaginer que l’on s’en prendrait à elle physiquement?

La comédienne, âgée de 30 ans, ne devrait pas communiquer à la presse dans un délai proche à propos de cet épisode dont elle dit avoir été victime jeudi dernier. La vidéo qu’elle a diffusée sur Internet est pourtant impressionnante. On l’y voit en gros plan, le visage tuméfié avec un œil au beurre noir et l’arcade sourcilière gauche ouverte mais pas encore recousue.

«J’ai été victime d’une agression à Casablanca. Aucun commissariat ni hôpital n’ont voulu m’accepter. Je suis allée au grand commissariat de Casablanca en pleine nuit et on m’a reçue avec des rires. Le policier a dit: “Enfin, Abidar a été frappée!”», explique-t-elle sur son compte Facebook.

http://www.lefigaro.fr/cinema/2015/11/08/03002-20151108ARTFIG00087–much-loved-loubna-abidar-se-refugie-en-france.php

Il semble que ce type d’agressions se multiplient au Maroc, le site de Diwan Centre rapporte ainsi l’agression de  l’écrivain marocain Abdellatif Laâbi et de son épouse qui vient également de se produire, en octobre, à Rabat.

http://www.diwan-centre.net/abdellatif-laabi-pour-que-la-barbarie-ne-tue-pas-jusqua-lespoir/

Le site Diwan publie à cette occasion un poème d’Abdellatif Laâbi écrit à propos de l’attentat de Charlie Hebdo en janvier dernier:

Ce texte, une humble prière pour que la barbarie ne tue pas jusqu’à l’espoir

J’atteste qu’il n’y a d’Être humain
que Celui dont le cœur tremble d’amour
pour tous ses frères en humanité

Celui qui désire ardemment
 plus pour eux que pour lui-même
 liberté, paix, dignité
Celui qui considère que la Vie
est encore plus sacrée
que ses croyances et ses divinités
J’atteste qu’il n’y a d’Être humain
que Celui qui combat sans relâche la Haine
en lui et autour de lui
Celui qui dès qu’il ouvre les yeux au matin

 se pose la question :
Que vais-je faire aujourd’hui pour ne pas perdre
ma qualité et ma fierté
d’être homme ?

Abdellatif Laâbi

site d’Abdellatif Laâbi

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *