La Grande Guerre à hauteur d’œil

Conférence 

par Annette Becker, Historienne, professeure des universités 

BeckerAnnette Becker montre que les ressources des images, photographies, films, caricatures, œuvres d’art sont absolument nécessaires si l’on veut se placer dans le regard des années de la Première Guerre, toujours mondiale, souvent totale.
Qu’ont perçu les combattants et les civils des fronts militaires et des fronts domestiques ? Et les dessinateurs, cinéastes, peintres, photographes, artisans d’objets de guerre : qu’ont-ils fait passer de la tragédie globale et des tragédies singulières ? Ainsi, sans oublier les sources écrites, on privilégiera les images, celles qui furent publiées ou exposées comme celles qui demeurèrent dans la sphère privée, pour comprendre souffrances et consentements, désespoirs, refus, courages, chagrins et deuils.
Pour accompagner l’exposition présentée au Cercil, Les Juifs de France et la Grande Guerre, Annette Becker prendra l’exemple des caricatures publiées autour des Juifs de l’Europe en guerre, dans leur charge stéréotypée largement antisémite mais prenant quelquefois des directions surprenantes. 

Auteure de Voir la Grande Guerre, un autre récit (éd. Armand Colin, 2014)

Suivie d’une lecture théâtralisée

Clavel Soldat ou un français au front 1914-1915

Clavel+Soldat+2par la compagnie Paroles Publiques
Texte de Léon Werth adapté par Georges Buisson, conservateur honoraire du Palais Jacques Cœur.

Léon Werth, journaliste et critique d’art, pacifiste, décide, en août 1914, à 36 ans, de partir comme volontaire pour le front « faire la guerre à la guerre ». Il combattra pendant 15 mois avant d’être blessé et démobilisé. Profondément marqué par cette guerre, il en tire ce récit pessimiste et sincèrement pacifiste. Paru en 1919, l’ouvrage fit scandale.

Trois comédiens et une musicienne restituent ce texte par une lecture théâtralisée en musique.

 
Mardi 17 novembre 18 h
 
Théâtre d’Orléans rue Pierre Ségelle 45000 Orléans
 

 

 

 
 
 

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail