Mémoire et décence

BILLET. La palme d’or de la récupération « politique » au lendemain des attentats de Paris est attribuée à l’unanimité au mouvement sportif et à tous ses soutiens qui dans un grand élan du cœur affichent leur solidarité avec les victimes.

Mardi au stade de Wembley lors du  match amical France- l’Angleterre

Mardi au stade de Wembley lors du match amical France- l’Angleterre

Le gouvernement mondial du sport brandit de nouveau ses prétendues valeurs (fraternité, amitié, loyauté, etc.) et un peu partout dans le monde, les champions, dirigeants et supporters chantent La Marseillaise et agitent le drapeau tricolore pour montrer que leur monde vertueux combat pour la liberté, l’harmonie et la concorde. « Ce n’est pas seulement une attaque contre le peuple de France et contre Paris, c’est une attaque contre l’humanité et contre toutes les valeurs humaines et olympiques », ose écrire le Président du CIO Thomas Bach qui ajoute dans son message du 14 novembre : « Nous devons rappeler le pouvoir unificateur du sport, sa capacité à  rassembler les peuples et les communautés, à apporter la paix et la réconciliation ».

12265933_978481298861440_5568525539026209732_oDiscours sans fondement, discours mythique quand on observe que le 20ème siècle, le siècle du sport, fut le plus meurtrier, quand on constate que le sport encourage régulièrement les nationalismes et, pire encore, quand on sait que le sport a cautionné les régimes les plus autoritaires. Les champions sont allés « jouer » à Berlin dans l’Allemagne de Hitler en 1936, ils sont allés « jouer » dans l’Argentine du général dictateur Videla en 1978 à 800 mètres d’un centre de torture, dans un pays qui emprisonnait et massacrait les opposants, ils sont allés « jouer » à Moscou en 1980 dans l’URSS oppressante de Leonid Brejnev. Plus récemment, ils sont allés « jouer » sans scrupules particuliers à Pékin en 2008 dans la Chine qui emprisonne les opposants politiques et les intellectuels, et intimident les militantes des droits des femmes. En 2014, ils sont allés « jouer » à Sotchi dans la Russie homophobe muselée par Vladimir Poutine. Plus que jamais, le sport illustre une catégorie d’imposture indépassable, l’imposture absolue, celle qui, selon le sociologue Raymond Boudon, consiste à cacher des desseins peu moraux voire immoraux sous le couvert sous le couvert d’une éthique universelle.

CACS (Centre d’Analyse Critique du Sport)

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Michel Caillat, puisque c’est lui qui est l’auteur de l’article ci-dessus, a créé ce qu’il appelle un “Centre d’Analyse Critique du Sport”. Il tient un blog à ce sujet, où il parle du sport d’un point de vue politique, social et philosophique.
    Que MagCentre extraie un article de ce blog et le serve à ses lecteurs, comme ça, sans explication, tient au minimum de la désinvolture, au pire de l’imposture.
    Car il y aurait beaucoup à dire sur ce texte : c’est facile de tirer sur l’Allemagne de 36, l’URSS de 80, l’Argentine des généraux et la Russie de Poutine. On mélange tout et il en sort une mayonnaise indigeste.
    Et pourquoi ne pas commencer par balayer devant notre porte : que penser de la France des Droits de l’Homme qui est allée semer le chaos en Libye ? Avons-nous des leçons à donner aux autres ? et pourtant, quasi unanimement, les Français sont candidats à l’organisation des JO de 2024.
    Le débat est interminable.

  2. Il ne faut pas confondre les sportifs qui cherchent à se surpasser dans leurs résultats ,les dirigeants dans les pays où ils vont concourir ,et les hauts dirigeants du Sport qui eux ne cherchent que le Profit .!!

  3. Un anonyme cite un nom sans citer le sien. C’est sans doute ça le courage…
    Surtout quand on dit n’importe quoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *