Guerre ou pas guerre ?

Gérard Hocmard

Gérard Hocmard

 

Par Gérard Hocmard

Il y a des choses que je ne comprends pas bien, mais on n’est pas obligé de tout espérer comprendre.

Pour autant que je me souvienne, on nous avait en son temps vendu l’élaboration de la Constitution de la Ve République, puis l’élection du Président au suffrage universel, comme des moyens d’assurer qu’en cas de crise majeure, le gouvernement serait en mesure de faire face à toute situation grave et inattendue.

Le costume était sans doute un peu grand pour les successeurs du Général De Gaulle, d’où le besoin de retouches comme on le voit sur les photos. Mais est-ce à dire que les dispositions constitutionnelles et l’arsenal législatif sont encore insuffisants, après le vote massif par les deux chambres de la prolongation de l’état d’urgence, pour qu’il faille encore prendre le temps de réfléchir à ce que l’on pourrait bien faire pour se donner les moyens d’agir ?

Je ne comprends pas non plus pourquoi, après nous avoir dit que nous étions en guerre, on justifie ce besoin de modifier la Constitution par la nécessité de pouvoir prendre en temps de paix les mesures prévues pour le temps de guerre. Qu’on veuille bien nous expliquer, bien que ce que nous avons entendu ce matin-même sur France-Inter, à savoir que pour pouvoir doter d’un bracelet électronique un individu assigné à résidence, il fallait qu’il donne son consentement, incite à penser que l’arsenal législatif mérité une révision.

En tout cas, on attend de voir si la volonté revendiquée d’une fermeté exemplaire qu’on ne peut que saluer ne flanchera pas face à la position hostile des Duflotistes, à l’opposition du Syndicat de la Magistrature et à la réticence affichée du Garde des Sceaux soi-même à propos de mesures telles que la déchéance de nationalité pour les bi-nationaux inculpés pour terrorisme.

 

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail