Elections 2017

Régionales: le programme très agricole de Philippe Loiseau (FN), le céréalier

Pas besoin pour Philippe Loiseau (FN) de renverser la table. Il monte tout seul dans les sondages, Marine Le Pen et l’actualité faisant le job. Quant à la campagne de terrain, le parti qui se dit “proche des préoccupations des Français” aura été le moins visible. Reste le programme, il en fallait bien un. L’affiche officielle de Philippe Loiseau, le céréalier, labellisée par Marine le Pen est parlante: un champ de blé et une église, c’est la France tranquille et rurale.

L'affiche de campagne, jamais sans Marine le Pen...

L’affiche de campagne, jamais sans Marine le Pen…

“Bonneau et ses colistiers ne pensent qu’à la politique de la ville… Nous voulons une vraie politique de la ruralité“, expliquait samedi à Orléans Philippe Loiseau, l’agriculteur que n’ignore pas que la récolte des voix frontistes se fait beaucoup dans les zones rurales. “Les contrats territoriaux font la part belle à Orléans et Tours par rapport au sud”, poursuit le député européen qui propose de “multiplier par quatre ou six le budget consacré à l’agriculture”. Le projet propose encore de “mettre fin à la politique de la ville qui consiste à toujours aider les mêmes quartiers au détriment d’autres” et de redonner vie aux zones rurales, “les oubliées de la République”. Désormais gérés par le région, les fonds européens comme le FEADER (agriculture, zones rurales) devra pour le FN être soumis à “notre arbitrage”.

Dans le civil, le secrétaire départemental du Loiret et tête de liste de son département, Charles de Gevigney travaille dans l’environnement ce qui lui fait dire, “en général, la campagne est pensée par les gens de la ville et par des rurbains”, alors que, “90% de la région Centre-Val de Loire est composée de zones rurales”. Il propose des aides aux agriculteurs pour se convertir en technique culturale simplifiée (TCS): “nous sommes en retard sur le non labour”.

Des caméra aux abords des lycées

Pour le reste, le FN veut une “région sûre, libre et prospère”. Pour la sécurité, c’est aux abords des lycées, une compétence régionale qu’elle s’applique, “avec l’installation de vidéo…Pour lutter contre les trafics” explique Daniel Fraczak. En matière économique, Michel Chassier, conseiller régional sortant, veut une “réindustrialisation” de la région mais aussi comme la droite “favoriser les entreprises régionales” dans les marchés publics en incluant aussi du “mieux disant social et environnemental” pour “éviter le recours aux travailleurs détachés”. De l’adversaire de droite il souligne, “ils parlent de patriotisme économique alors qu’ils sont pro-européens“. En revanche, pas de “grand plan de relance” comme le propose la droite de Philippe Vigier. De même dans le domaine du tourisme, pas de grand projet non plus à la Puy-du-Fou, mais l’accent mis sur une “route touristique des écrivains régionaux” comme le propose Mathilde Paris (Loir-et-Cher) qui suggère aussi une “route Jeanne d’Arc”. 

Les têtes de liste du Front national autour de Philippe Loiseau (Eure-et-Loir).

Les têtes de liste du Front national autour de Philippe Loiseau (Eure-et-Loir).

 

Seulement cinq vice-présidents

Pour faire des économies, le Front national qui fustige à longueur de session la gabegie, estime possible de récupérer grosso modo les 15 millions de dotations manquantes de l’Etat. D’une part en économisant 2,2 millions par la suppression des échanges “avec les pays à l’autre bout du monde“. D’autre part, en passant de quinze vice-présidents à cinq (environ 200 000€ de moins) et en réduisant le budget de la communication (6 millions). Quant aux associations, “on n’est pas contre les Cap Asso” disent les tête de liste du FN tout en regrettant que l’on “subventionne des emplois aidés”; Ils veulent supprimer les subventions “aux associations communautaristes”. Charles de Gevigney ajoute, “il y a du tri à faire”.

Ch.B

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail